08 août 2012

Pourquoi je suis devenue obèse ?

obesite_balance

Quand, récemment, j'ai calculé mon IMC et que j'ai vu le mot "obésité" apparaître, j'ai failli m'arracher les cheveux en hurlant comme un veau. Comment ça, j'étais obèse ?

Pour moi, bêtement, les obèses étaient ces américains qu'on voit à la télévision, qui monopolisent une grande partie du canapé, qui n'arrivent pas à se mettre debout tout seuls et qui disent : "je ne me nourris que de gâteaux et de chips et j'adore ça". Bref, j'étais conne. Et naïve de croire que ça ne serait jamais moi.

Cela se voit que je suis ronde, mais je n'avais jamais imaginé que je puisse entrer dans la catégorie obésité. A partir de ce moment là, je me suis sentie encore plus mal dans ma peau. Dehors, j'avais l'impression que les gens me regardaient, riaient et me jugeaient, qu'ils savaient quel mot ignoble se cachait sous mon gros ventre.

 

 

Comment en suis-je arrivée là ?

Quand j'étais en première, je faisais 80 kilos. Je me sentais bien dans ma peau. Je m'amincissais de jour en jour, j'étais sur la bonne voie. Quand je touchais mes hanches, je ne sentais plus de grosse bouée avant ma cuisse. Je rentrais dans du 42. Pour moi, j'en étais au stade des belles rondeurs, et si j'y étais restée, je n'en aurais pas fait une maladie. Et puis, j'ai rencontré mon copain. Et depuis trois ans que je suis avec lui, j'ai pris quinze kilos.

POURQUOI ?

C'est très simple. Premièrement, nous vivons chacun chez nos parents. Lorsqu'on se voit, ça nous pète clairement les couilles de faire un repas équilibré à table avec les darons, alors on va s'acheter à bouffer dehors, quelque chose qui ne nécessite pas de passer par la case cuisine, quelque chose de forcément pas très sain. J'entends par là, des pizzas, du Macdo, du KFC, des sandwichs, parfois des petites salades hors de prix qui ne rattrapent en aucun cas toute la malbouffe qu'on mange d'ordinaire. Avant de le rencontrer, je n'allais jamais au Macdo, premièrement car je n'en ressentais pas le besoin, ensuite parce qu'adolescente, je ne pouvais compter que sur la volonté de mes parents pour aller en chercher, n'ayant pas de voiture. Et soudain, j'avais un copain, qui m'y emmenait deux fois par semaine, et en plus, il me le payait... Le rêve.

Le rêve s'arrête sur mes hanches. Beh oui, on est pas au monde des bisounours.

Voilà, déjà, être en couple avec mon copain (qui lui n'est pas tellement décidé à se passer de Macdo chaque fois qu'on se voit vu qu'il restera pour toujours à 50 kilos malgré toute la graisse qu'il ingurgite, ce petit enculé de sa mère), ça a totalement bouleversé mon pauvre corps.

Après, on pourrait se dire que si je le vois deux soirs par semaine, les autres soirs, je suis raisonnable. Sauf qu'il y a un truc qu'il faut prendre en compte : j'aime manger, et je suis humaine. A force de m'y emmener sans arrêt, même quand je n'y suis pas, j'en ai envie. En bref, je suis devenue accro. Et là c'est que réside mon plus grand problème : j'ai développé une addiction à la bouffe, et pas seulement aux haricots verts, if you see what I mean...

Deuxième déclencheur qui a décidé de mon entrée dans le club des obèses : A la fin de ma terminale, mine de rien, je n'avais pris que 5 kilos. Or, c'était il y a seulement un an... Comment ai-je pris 10 kilos supplémentaires dans les dents en seulement une année ?

L'université. Oui, l'université.

J'étais dans une université que je détestais, avec des gens qui ne me parlaient pas, des cours qui ne m'intéressaient pas, tout cela pour faire plaisir à mes parents qui ne trouvaient rien de mieux à faire que de m'engueuler de ne pas avoir la fibre ambitieuse des autres étudiants. Pourtant, tous les matins, je faisais une heure de train pour leur faire plaisir, je passais toutes mes journées seule, je ne parlais pas du matin jusqu'à mon retour chez moi, et je faisais ça pour eux. J'étais tellement triste de ma vie, à cet instant là. Je voulais être toiletteuse pour chiens et à la place, on m'enfermait dans une fac avec des gens bien plus motivés que moi, et je n'avais pas mon mot à dire, sous peine d'être une ingrate, une idiote capricieuse... Alors, pour me consoler entre les cours (et même pendant les cours, c'est dire...), je m'achetais à bouffer. J'avais une bourse de 160 euros par mois qui passait à moitié dans la nourriture du midi à la fac. Je m'achetais deux gros sandwichs, un paquet de chips, du coca... (en même temps, il n'y avait rien d'autre) Et si je finissais à 19h, je me rachetais la même dose pour manger pendant mon cours en amphi. La nourriture était tout ce que j'avais en attendant de pouvoir enfin arrêter la fac (ce que j'ai fait). Et pendant ces quelques mois de fac, j'ai pris 10 kilos. Ca ne se voyait pas tellement sur mon corps, mais je le sentais dans mes déplacements, dans mes vêtements qui bizarrement étaient tous beaucoup trop serrés, et ça s'est senti un jour sur la balance.


Aujourd'hui, je fais 94 kilos. Il y a deux mois, j'en faisais 96. Avant l'été, j'ai réussi à perdre 5 kilos, que j'ai repris. Pourquoi, encore une fois? Eh bien devinez, j'ai passé un mois de vacances avec mon copain... A moins de multiplier par deux le coût des comissions pour suivre chacun notre régime alimentaire, j'étais bien obligée, parfois, de le suivre dans ses repas trop caloriques. MAIS. Je compte bien me reprendre dès maintenant, partir sur de nouvelles bases et perdre durablement les kilos en trop qui me font passablement chier depuis des années.

COURAGE.

Posté par JeuneAnecdotique à 17:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Pourquoi je suis devenue obèse ?

    Bonjour,
    Juste une petite phrase pour te donner du courage. Tu mets clairement en évidence les origines de tes soucis, le début du chemin est là. Surtout, ne craque pas en faisant un régime sévère et déséquilibré. Donne-toi du temps. ça va te sembler terrible, mais sans doute une année. Va voir un médecin nutritionniste pour t'épauler. Je suis certaine qu'en mettant entre parenthèses le Mac Do ou le KFC, ça va déjà aller bien mieux. Toutes mes meilleures pensées,
    Nathalie

    Posté par L'Heure d'été, 08 août 2012 à 17:30 | | Répondre
  • Le principe de ton blog est sympa... Mais quelle vulgarité ! Je suis la première à utiliser des gros mots quand ils sont utiles et qu'il est clair que je ne peux pas ne pas les utiliser. Je suis partisane du bon mot quand il faut et de la justesse. Tu écris bien, moi aussi j'ai fait Lettres. Mais là, à mon sens, c'est une vulgarité de laquelle tu aurais pu te passer. Quel dommage !

    Posté par Sophie Lambda, 09 août 2012 à 11:27 | | Répondre
  • Aha moi aussi j'ai sacrément pris depuis que je suis avec mon mec.... En septembre je vais faire du sport et soupes maison tout les soirs.

    Posté par lagachettefolle, 09 août 2012 à 16:03 | | Répondre
  • Encore tout pareil !

    Moi, deja, premièrement, je trouve pas tes messages vulgaires ! Merde putain de bordel quoi, deja qu'on est obligé de bien parler en société, si on peut pas se lacher un peu sur nos blogs alors la dis, zut quoi !
    Deuxièmement, moi aussi, je voulais être toiletteuse (et avant ca, dentiste) et j'ai fini en fac d'anglais à polir les bancs des amphi ...
    Troisèmement, moi aussi suis une grosse dondon et j'aime ca ! Yeahhhhh !

    Posté par bluefroggy, 14 août 2012 à 09:49 | | Répondre
  • Coucou je me suis entièrement retrouvé dans ton histoire, je pesais 60 kilos a douze ans qui avaient disparus avec le temps puis soudain j'ai repris du poids( sans m'en rendre compte...) a cause de mon copain qui mange beaucoup trop gras! Mais il ne grossit pas... Sa fait deux ans et j'ai pris 25 a 30 kilos!!!! Mon ventre est assez graisseux et volumineux et mes cuisses sont très épaisses... Je suis obliger de racheter mes vêtements parce que je ne rentre plus dedans! J'espère perdre toute cette graisse et vite !

    Posté par Lilou33, 29 janvier 2013 à 17:23 | | Répondre
  • J'aime beaucoup ta façon d'écrire. Si peser 94 kilos ne te gêne pas, ne t'emmerde pas à perdre du poids. J'ai trouvé intéressant ton passage sur la fac, comme toi je l'ai très mal vécu. Moi qui avais des amies adorables et m'entendais bien avec tout le monde au lycée, je me suis retrouvée seule à la fac. Personne ne me parlait, les gens restaient entre eux (ils se connaissaient déjà). Quand j'essayais de leur parler, on me répondait poliment, mais rien de plus. J'avais l'impression d'être un espèce de monstre dégoûtant. Et pourtant je suis totalement banale. En plus de ça, je détestais mes cours. Bref, je te souhaite tout le courage du monde et j'espère que tu réussiras.

    Posté par alana, 14 juin 2014 à 19:57 | | Répondre
  • bonjour , moi je pèse 100 kg je fait 1m67 et j'ai 18 ans , depuis la séparation de mes parents a l'age de 5 ans tout a été chambouler , avec ma mère je mangeais normalement mais lorsque j'allais en weekend chez mon père pour me faire plaisir vue qu'on se voyait pas très souvent ils me faisait manger au Mcdo resto et tout . Et puis je prenais du poids petit a petit , mais rien de bien grave . Puis ma mère travaillais le soir , pour combler ce "manque" maternelle et paternelle je me jetais sur tout ce que je trouvais dans le frigo. Arriver au collège j'avais pris beaucoup de poids et j'ai déménager chez mon père , pour bien " m’accueillir" et me sentir bien on vas dire que j'avais ce que je voulais question nourriture et c’est la que j'ai pris conscience que j'avais trop grossie , je souhaiterai perdre au moins 35kg . c'est difficile par ce que je me laisse souvent tenté.. voila je voudrais un maximum d'aide merci pour tout d'avance

    Posté par zouzouille, 15 juin 2014 à 21:36 | | Répondre
  • Hello, jeune fille s'est bien beau de remettre la faute sur ton copain, mais toi aussi tu peux décider de ce que tu veux manger, et lui préparer à manger. Ensuite si t'aimes pas cuisiner, ya pas que le MCDO et franchement rdv en amoureux c'est pas terrible. C'est comme remettre toujours la faute sur l'aggro alimentaire.Le consomateur, comme l'indique son nom est libre de manger ce qu'il veut. Qui plus est, il est moins chez de manger des pates que du fast food, et le sport aussi existe...

    Posté par Fluffykiwi, 08 octobre 2014 à 16:26 | | Répondre
  • Et merde , je t' avais écrit un long commentaire et puis ziiip! Ma tablette a tout zappé et s' est fermée . Et plus le temps de rèécrire . Mais je reviendrai. Ton blog est très agréable, j'aime ton écriture libre et rigolotte . Et ce n'est pas moi qui suis addicte à la bouffe qui vais te critiquer. Si nous étions tous égaux, je devrais être super obèse vu tout ce que j'engouffre mais non je suis "juste" en surpoids avec un ventre rebondi. La bouffe m'a toujours consolée, aidée, soutenue, elle a été et est toujiurs ma béquille de vie, avec les inconvénients que cela entraine mais vaut-il mieux boire ou fumer? Non, c'est pire. Tous les jours j'aimerais m'en libérer et tous les jours je replonge. Lire ton blog va devenir une très bonne habitude que je vais prendre, sans risque d'effets secondaires délétères. Belle journée à toi.

    Posté par Dan, 14 novembre 2014 à 14:31 | | Répondre
Nouveau commentaire