18 août 2012

Pourquoi mes convictions et mes envies sexuelles ne sont pas compatibles ?


J'ai toujours été une pro-fidélité. Je ne supporte pas ce qui a trait à la trahison et aux mensonges. Dès qu'on me lance sur le sujet, je deviens une boule de rage. Bien des raisons psychologiques très simples peuvent expliquer ma haine envers l'infidélité... Personnellement, ce qui me perturbe le plus, c'est qu'on soit capable de dire « je t'aime » à quelqu'un, de s'engager avec lui, et d'être incapable de résister à l'envie d'aller voir ailleurs pour autant. Pour moi, il faut faire un choix. L'amour, ou le papillonnage. Et si tu choisis de rester avec une personne, une personne qui t'aime, alors tu as choisi de ne pas la trahir, de n'aimer qu'elle. Du coup, quand je vois des hommes ou des femmes dire qu'ils trompent leur conjoint alors qu'ils en sont éperdument amoureux, mes yeux ne voient que des gros tas de lâcheté sur pattes. Je l'avoue, sur ce sujet, je suis intolérante au possible, car je détesterais avoir à subir cette trahison. Je serais prise d'envie de meurtre sur quiconque oserait me faire cet affront. Je serais peut-être capable de pardonner, ou peut-être pas, mais une chose est sûre, c'est que sur le moment, on m'entendrait hurler même à Tokyo. Je n'ai pas une estime monstre de moi-même, alors le jour où mon copain ira s'amuser avec des nanas dans mon dos, je ne supporterais pas de me sentir comme la plus grosse merde cocue de l'univers.

Et pourtant... N'y a-t-il que les idiots qui ne changent pas d'avis ?

Parce que je ne supporte pas l'infidélité et l'idée d'avoir à en être victime un jour, il m'a toujours semblé évident que je resterai fidèle à celui que j'aime. Question de respect, de réciprocité.

Et pourtant, depuis quelques temps, j'ai envie de tromper mon copain. Et j'en souffre énormément. Je me trouve sale et hypocrite. J'ai envie d'aller soulager la frustration sexuelle que ses refus créent en moi. J'ai envie d'aller redorer mon ego avec un homme qui me désirera et saura avoir envie de moi. Tout cela sans jamais avoir à quitter mon copain... Je deviens ce que j'ai toujours condamné. La lâcheté incarnée, l'idiote qui n'a aucune envie de choisir entre l'homme qu'elle aime et son envie de sexualité débridée.

Peut-être faut-il un petit rembobinage pour comprendre cela ?
J'ai offert ma virginité à mon copain actuel, alors que je n'en avais pas envie. Pour ma première fois, je me suis forcée. Et je n'ai pas aimé. Pourtant, bizarrement, j'ai besoin de sexe. Plusieurs fois par semaine. Si c'était possible, une fois par jour, mais je me suis depuis longtemps résignée à n'en avoir jamais la chance. Malgré une première expérience sexuelle ratée de mon côté, j'ai laissé sa chance à ce bonheur charnel, et j'ai bien fait. Ou pas. Plus mes désirs s'affirmaient, plus ils effrayaient mon petit-ami. Ce n'est pourtant pas un ado, monsieur a trente ans et presque autant d'exs. Au début, j'étais surprise que son désir ne suive pas ; les hommes n'ont-ils pas toujours envie ? Apparemment non. Alors, j'essayais de le convaincre, de réparer ce petit bémol.

Et puis, ça n'a jamais marché. Au bout de trois ans à ce rythme-là, je suis parfois tellement frustrée sexuellement que je deviens complètement teigne. Le sexe est comme un miroir pour moi. Plus mon copain me fera l'amour, plus cela voudra dire que je suis désirable et qu'il m'aime. Moins il me fera l'amour, plus cela voudra dire que je suis moche, grosse, et incapable de me faire aimer de qui que ce soit. A force de me cogner à des refus systématiques, mon manque n'est plus seulement physique. Moralement, il me manque quelque chose. Je n'ai pas besoin que d'une bite, dit vulgairement. J'ai également besoin de me sentir belle, de me sentir femme. Et je peux vous assurer qu'être avec quelqu'un qui peut passer plus d'une semaine sans jamais vous regarder avec désir, sans jamais émettre l'idée de se caresser un peu ou de carrément faire l'amour, on finit par se demander ce que l'on est.

Je le dis clairement : avec mon copain, je n'ai pas l'impression d'être une femme. J'ai beau me maquiller, mettre des jupes et me coiffer, je ne me sens pas femme. Même lorsque l'on fait enfin l'amour... Il ne me touche pas beaucoup, ne me parle pas énormément...
 Pour dissiper tous les doutes : je ne suis pas le genre à me plaindre de mon mec mou du gland et à attendre en étoile de mer, bref, je ne reste pas immobile sans tenter de faire changer les choses. Je fais des propositions, je me montre entreprenante, j'essaie souvent de m'habiller sexy pour qu'il me désire... Pisser sur un mur ferait plus d'effet.

Alors à un moment, même avec la meilleure morale du monde, on finit par avoir des idées et des envies totalement à l'encontre de nos convictions. Je suis pour la fidélité, et maintenant, je suis obsédée par l'idée de tromper mon copain. J'ai l'impression qu'à moins qu'il ne change du tout au tout, si je ne saute pas le pas, je finirais par le détester. Je l'aime, et s'il est comme ça, tant pis. Je l'accepte tel qu'il est. Mais je pense que la frustration sexuelle que cela engendre en moi, que la mauvaise estime de moi que je développe face à son comportement, finiront par devenir de la haine si je ne fais rien pour me sentir un peu mieux. Et le meilleur moyen de me sentir mieux, malheureusement, c'est d'aller chercher ailleurs ce qu'il me manque. L'impression d'être une femme désirable...

J'ai honte de moi, je ne le cache pas. Et avec difficulté, je m'essaie à comprendre les gens que je blâmais auparavant.

Mon copain m'a dit que si je voulais, je pouvais avoir un amant. Au début, j'ai été vexée. Blessée qu'il puisse accepter qu'un autre homme me pénètre, et m'ait pour lui tout seul. Ensuite, j'ai refusé en bloc de faire cette chose qui me répugnait. Puis, j'ai été tentée. Et enfin, j'ai eu peur. Je me suis dit que personne ne voudrait de moi, de toute manière.

Pour se justifier, mon copain m'a dit qu'il voulait que je sois heureuse. Au fond, je me dis qu'il veut juste que je lui foute la paix avec mes pulsions sexuelles. Il veut se décharger de ce fardeau et ne garder que les bons moments à ses yeux, comme le cinéma, les soirées au KFC, les heures passées à trouver des idées pour son projet professionnel... Tout, tant que ça ne comprend pas un effort sexuel.

Alors, c'est dit. Je ne peux pas continuer comme ça.

Je m'appelle Ellie, et si j'en ai l'opportunité, je vais tromper mon copain. Du moins, j'y pense. J'en ai honte, mais d'un côté, je l'assume. C'est pour cela que j'en parle ici. Finalement, mon intolérance vis-à-vis de l'infidélité a toujours été faussée par mon ignorance. Chaque cas est particulier, et tout le monde ne mérite pas de se prendre un crachat à la figure à la moindre faute. Parfois, on le fait pour le bien de tous.
Je ne sais pas si mon couple irait mieux grâce à l'infidélité, mais je sais qu'il n'ira pas mieux sans. Nous nous aimons tellement tous les deux, mais de manière totalement différentes...

 

Votre avis sur l'infidélité ? :) Les critiques les plus vives sont acceptées, nous avons chacun des sensibilités et des réactions différentes.

 

(Suite à certains commentaires, je me dis que mon article n'était pas encore assez long... C'est évident que je ne peux pas résumer trois ans de couple en un article sous peine de vous infliger trois journées intensives de lecture - et encore ! -, mais heureusement nous ne sommes pas encore seulement des amis, et je reste tout de même heureuse avec lui sur de nombreux points. D'autres choses bien relatives à l'amour ne posent aucun problème entre nous... Que ça soit les projets, les mots d'amour, le temps passé ensemble, ce qu'on ressent lorsque l'autre n'est pas avec nous... Nous nous aimons d'amour. Mais comme beaucoup de couples, un sujet en particulier pose plus problème que d'autres, et chez nous, c'est le sexe ! Malheureusement ^^)

Posté par JeuneAnecdotique à 15:45 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Commentaires sur Pourquoi mes convictions et mes envies sexuelles ne sont pas compatibles ?

    C'est vraiment étrange comme situation. J'ai la même optique que toi sur l’infidélité, d'autant plus que j'en ai été victime, un mec m'a trompé. Mais passons. Tu as essayé de le questionner pour savoir pourquoi il était comme ça ? C'est plus lui le problème que toi ... Peut-être faire un breque ravivai la flemme en lui non ? Pas rompre non non, mais que tu n'en parle plus, que tu t'éloigne, et sois il va se poser des questions, et donc avoir peur et revenir plein de pulsions, ou alors il s'en fou réellement, et la je suis désolée pour toi =(. Qu'en penses-tu ?

    Posté par Mojita Makeupist, 18 août 2012 à 16:14 | | Répondre
  • Si tu prends un "sex friend" (bon dit comme ça c'est un peu comme prendre un chien... xD :/) le risque c'est que t'en tombe amoureuse... et là pour le coup...
    Mais je pense que tu devrais lui parler, essayer de comprendre pourquoi il réagit comme ça... si ça se trouve c'est une espèce de "traumatisme" à cause d'une de ses anciennes copine ou de l'enfance ou je sais pas quoi d'autre...

    Posté par Morgane, 18 août 2012 à 17:03 | | Répondre
  • j'aurais tendance à te demander "pourquoi tu restes avec un mec pour qui visiblement tu n'es qu'une amie" mais je ne suis pas dans votre couple et tu as certainement de bonnes raisons. tromper ton copain, je ne sais pas si c"est la bonne solution. s'il a eu effectivement beaucoup de filles dans son lit, pourquoi ne te veut-il plus dans le sien maintenant? en avez-vous parlé?

    Posté par annick, 18 août 2012 à 17:21 | | Répondre
  • Bonjour,
    Je ne te lancerai pas la pierre, ni t'insulterai car je pense que tout le monde peut avoir un moment de faiblesse et quelque fois on peut être plus heureux de cette manière.
    Mais ce que ton histoire semble cacher c'est que tu n'es pas heureuse avec lui et pour avoir vécu ça, je ne peux te conseiller de ne pas vivre malheureuse. Alors trompe le, quitte le, fais ce que tu veux mais fais ça pour toi. Pense à toi et uniquement à toi. ET ne culpabilise pas. Tu verras que l'herbe est plus verte ailleurs et sans doute, tu comprendras beaucoup de choses.
    Amicalement.
    Bountynette

    Posté par Bountynette, 18 août 2012 à 18:16 | | Répondre
  • Mmmh, j'aurais peu etre du t'ecrire en message prive, ca me gene que n'importe qui puisse lire ce que je viens de t'ecrire comme roman..
    JE suis desole de t'ecire ceci, mais si tu veux me repondre, pourrais tu le faire en message prive et supprimer mon message. Contrairement a toi, je n'assume pas, car que je ne comprends pas trop ce que je ressens.

    Posté par Eva, 18 août 2012 à 18:23 | | Répondre
  • Ahhhh L'infidélité... Un grand débat!!!! Je n'ai qu'une chose a te dire : sois heureuse et kiff ta vie... Bises et bon week end!!!

    Posté par Auré Love, 18 août 2012 à 19:03 | | Répondre
  • Coucou, je découvre tout juste ton blog et ce billet me fait réagir. Cela m'est arrivé à moi aussi de me faire "repousser" par mon copain (avec qui je suis depuis 4 ans), et de sentir la frustration gagner du terrain sur l'amour. Comme toi, je connais cet effet "miroir de soi" que t'apporte le désir (ou non) dans le regard de ton homme. Et comme toi, j'en ai bavé, et cela m'arrive encore. Seule différence notable, pour moi c'est très ponctuel et je sais d'où cela vient: généralement, une petite contrariété de boulot qui fait qu'il ne pense qu'au taf, ou bien l'entrée en hiver qui le démoralise, ou le mois de février (sur 4 ans ensemble, il m'a toujours fait des déprimes en février)... au début j'ai voulu lui en parler, ensuite j'ai insisté vu que rien ne changeait, et après j'avais droit à des commentaires comme "nympho" ou bien que j'étais chiante avec ça. Pour moi aussi il a toujours été évident que les mecs ont "toujours envie" et si le mien ne me désire pas pendant une semaine, ou deux, voire un mois, je panique mais genre méga-panique-de-ouf.

    Donc en fait ce commentaire n'est en rien utile car je n'ai pas de solution, généralement j'attends que ca passe sans lui mettre la pression, je me mets mes envies sexuelles derrière l'oreille, et il finit toujours par revenir, une fois qu'il est débarassé de ce qui le tracasse. Tout ca pour dire que je n'ai pas la formule magique, mais que je te soutiens du fond du coeur. Moi aussi j'ai déja pensé aller voir ailleurs, mais je me suis toujours retenue car dans le fond, je sais que c'est de l'amour et qu'un couple demande du travail, de la patience et de la compréhension de l'autre.

    Bon courage ma belle, et chapeau pour ta plume en tout cas, c'est super de te lire!

    Posté par chloé, 23 août 2012 à 12:48 | | Répondre
  • L'infidélité, c'est le faire en cachette. S'il te le propose (et qu'il est réellement prêt à faire ce sacrifice), que vous en parlez avant et après, ce n'est pas de la tromperie.
    Mon cas, tout simple (ou pas, en fait).
    Mariée très jeune. Divorcée. Enfants. Trentenaire. En couple depuis un an avec un homme plus jeune qui a eu pas mal d'aventures, uniquement sexuelles. Nous nous voyons hélas très peu et j'ai de très très gros besoins sexuels. Et je n'ai jamais connu, comme lui, des aventures. Il m'a proposé, il y a trois mois, de m'inscrire sur un site de rencontres (adopte) et de m'éclater. J'ai tout d'abord été sidérée. Puis écoeurée. Puis triste. Puis tentée. Et puis... Je l'ai fait. 4 mecs en 3 semaines. Et au final, je me suis rendue compte que cela ne me correspond pas du tout, j'ai arrêté ces bêtises. Mais au moins, j'ai testé, je n'aurai pas à le regretter dans les années qui viennent. Et j'aime mon homme encore plus. Parce qu'il m'a permis cela. Et lui aussi m'aime encore plus.

    Posté par Lili, 24 août 2012 à 13:39 | | Répondre
  • Je suis tout simplement contre les infidélités, mais je peux comprendre ta situation. Si malgré les efforts pour te être désirable, tu ne reçois rien en échange... je comprends clairement ton envie d'assouvir cette pulsion.

    Je pense que dans tous les couples, il y a un moment où on se dit qu'on veut essayer.

    Posté par Anaïs, 25 août 2012 à 09:59 | | Répondre
  • pas que...

    Je ne te juge absolument pas et je peux comprendre ton désir. Personnellement je me suis aussi posée la question et j'ai eu honte, très honte car je sais qu'il ne me ferait jamais ça (bien qu'il ne faut jamais dire "jamais"). Et puis parce que malgré tout je l'aime. Mais nous sommes ensemble depuis pas mal de temps maintenant (6ans), et depuis que je suis avec lui, j'ai l'impression que plus aucun homme ne me regarde et je me demande si je séduis toujours et finalement on se pose pas mal de question. Ce n'est pas parce que l'on est en couple que l'on ne veut plus plaire, plus séduire... Je ne l'ai jamais trompé, mais tout comme toi, je me suis posée la question.

    Posté par Anonyme, 25 août 2012 à 10:22 | | Répondre
  • I agree !

    L'infidélité peut sauver au couple. Point.
    A méditer.

    Posté par bluefroggy, 28 août 2012 à 13:30 | | Répondre
  • et si ?..

    ... Qu'il y ait des hauts et des bas dans la libido d'un couple cela arrive. Mais ce qui est particulier dans ton histoire,c 'est que ton homme t'encourage à aller voir ailleurs. Es-tu sûre que lui ne va pas déjà voir ailleurs ? Je trouve cela très étrange pour un homme jeune en couple depuis seulement 3 ans de ne pas avoir encore beaucoup d'envie pour toi et de te détourner dans les bras d'un (ou plusieurs) autres.
    Cela va te sembler radical, mais pourquoi ne pas faire un break ?
    Que vous réfléchissiez chacun de votre côté à votre relation et ce qui fait qu'il n'y a plus vraiment d'attraction. Et te concernant, je pense qu'il faut aussi ne pas oublier que c'est le seul homme que tu as connu. Je pense que tu t'es retrouvée très tôt dans une relation sérieuse avec un homme qui lui a déjà bien vécu, forcément vous êtes en décalage. L'avantage du break, c'est qu'à ce moment-là si tu veux rencontrer d'autres hommes, tu seras en accord avec tes convictions.
    Dans tous les cas, si tu vas voir d'autres hommes, même si ton officiel t'as soit-disant donné sa bénédiction (il y a la théorie et la pratique...), dis-toi que cela aura FORCEMENT des conséquences sur ta vie de couple et pas toujours celles que tu attendais. A toi de voir si tu es prête à assummer.
    Ou sinon reste la solution du sexologue, cela permettrait de faire ressortir certaines choses qui ne se voient pas à première vue.
    Bon courage pour la suite !

    Posté par Superbrunette, 28 août 2012 à 14:01 | | Répondre
  • Pour le vivre comme je te comprends ...
    As tu eu la fameuse occase ? Tu es allée la chercher ou elle t'es tombée dessus ?

    Posté par filouttine, 26 mars 2015 à 10:17 | | Répondre
Nouveau commentaire