04 octobre 2012

Pourquoi je l'aime bien, la pluie ?

vendredi-inspiration-1-jour-pluie-L-XnfX7q

Depuis un bon bout de temps, pour moi, la pluie n'est plus seulement un truc qui fait puer les chiens ou qui rime avec « assassinat de brushing ». C'est aussi la vie.

Je me rappelle lorsque j'étais un peu plus jeune et qu'il pleuvait. Je me ruais dehors et je dansais sous la pluie, je profitais de chaque goutte qui tombait sur mon visage, et je m'en carrais d'avoir l'air complètement con. Maintenant, je n'ai plus trop ce réflexe excentrique (je suis vieille et j'ai la flemme?), et je me contente de sourire en remarquant les gouttes de pluie qui viennent s'échouer sur ma fenêtre.
Pourquoi j'aime tant la pluie ? Par sadisme, par pur plaisir de voir la nature dans son état le plus triste ? Ou est-ce parce que je trouve ça beau, et noble ? Peut-être les deux. Peut-être que c'est parce que c'est triste, que je trouve ça magnifique et que je n'ai qu'une envie : m'en abreuver. Je suis une éponge, en fait. J'aime aspirer ce que les gens rejettent, les choses grises, et tristes.

(ça prend doucement la tournure d'une dissersation de philo...)

Lorsque je revenais du lycée et qu'il se mettait à pleuvoir, j'avais beau avoir mon parapluie dans mon sac, je ne l'utilisais pas. Je le sortais, par réflexe, puis je me disais « et puis merde ». Je déambulais , trempée et le sourire aux lèvres. Paradoxalement, j'étais (et je suis peut-être encore) une adolescente très triste et extrêmement fermée. On aurait aisément pu croire le contraire en me croisant dans la rue, dans ces instants-là. Je voyais bien que les gens me regardaient comme une imbécile, moi la jeunotte qui a un parapluie à la main, mais qui préfère prendre sa douche dehors, et avec le sourire en plus.

Je sais que je devais avoir l'air bizarre. Après tout, quand il pleut, la plupart des êtres humains ont ces quelques réflexes :

-Râler que putain c'est pas possible, la météo ne nous a même pas prévenu, c'est quand même des foutus incapables, et dire qu'ils sont payés ces fainéants !
-Râler que putain la météo avait raison et que ça fait chier la pluie.
-S'abriter en se recoiffant avidement (ça, c'est surtout pour les femmes)
-Courir comme si la survie de l'humanité en dépendait (ou comme si le premier arrivé allait avoir la chance de savoir enfin qui est ce putain de A dans Pretty Little Liars)(imaginez un peu comme je courrais vite, si c'était le cas)
-Dégainer le parapluie
-Rentrer chez soi en disant « oh mais quel temps de merde quand même »

Non, moi, je rentrais trempée, j'avais sûrement attrapé un rhume, ma mère m'engueulait, mais j'étais contente. C'était mon moment de répit, mon moment d'intimité avec cette si belle nature qui n'en a rien à foutre de nous, et de nos prévisions météo. Cette si belle nature qui décide quand il pleut, même si ça nous plaît fichtrement pas, et qui peut être fière d'avoir encore dans sa manche de jolies choses telles que la pluie que les humains ne peuvent contrôler autrement qu'en la fuyant. Cette si belle nature qu'on devrait remercier de nous offrir cela.

Je dois passer pour une bobo complètement shootée, mais à l'époque lycéenne, j'avais affreusement besoin de petites consolations telles que celle-ci, de jolies croyances qui me faisait voir le bon là où tout le monde ne voyait que du mauvais. J'en avais besoin pour ne pas me taper la tête contre les murs, pour ne pas m'embourber des histoires de merde et les sentiments négatifs qui en découlaient, j'en avais besoin pour oublier ma vie de robot sans personnalité.

J'ai grandi, maintenant lorsque ça va mal, je préfère râler comme tout le monde et me plaindre. Mais j'ai gardé cette petite joie intérieure lorsque je me réveille et que je vois, au dessus de moi, à travers la fenêtre, un ciel tout gris, et que j'entends ce bruit de pluie si rassurant, si agréable. Je garde cette petite envie de dévaler les trois étages de mon immeuble, et d'aller me poster sous l'averse, pour profiter de cette douce sensation. Cette sensation d'être enfin en communion avec quelque chose de beau, même faiblement, même pas longtemps.

Je suis consciente que je dois avoir l'air d'une imbécile qui philosophe sur un petit tas de rien du tout. Ce que je cherche à dire, c'est que finalement, même dans le mauvais, on peut trouver de belles choses. Il faut creuser, car il y aura toujours de quoi sourire, sur cette Terre. Même rien qu'un tout petit peu. Même lorsqu'on a l'impression d'être au plus bas. Même si ce sourire, vous n'arrivez pas à le faire ressortir. Ressentez-le, c'est déjà ça.

Hier, il a plu. Ça faisait longtemps. Longtemps que je ne m'étais pas sentie aussi à ma place. Est-ce que je suis bizarre, dites ?

logo_300(1)

Posté par JeuneAnecdotique à 22:33 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Pourquoi je l'aime bien, la pluie ?

    Bonsoir,
    Ton article est vraiment très beau. Je m'y reconnais dans certains passages. J'ai grandi au bord de la mer, et j'ai toujours aimé la pluie lorsque j'étais à la plage ou quand je me baladais en forêt. Sentir ces perles couler sur mon visage, les goûter - elles sont un peu salées dans ma mémoire, l'Océan, sûrement! - exposer les paumes de mes mains d'un geste un peu mystique... Bien-sûr, je prenais froid et j'étais enrhumée mais quel délice qu'est celui de courir sous la pluie, de se sentir si légère, si aérienne, si évanescente... De porter des bottes de pluie et de sauter dans les flaques! L'enfant qui sommeille en moi se réveille, il se réveille même très vite ;)! Tout ceci me fait penser à une chanson de Jane Birkin, la gadoue!
    Petit bémol cependant, je n'aime pas la pluie dans les grandes villes. J'ai vécu un certain nombre d'années aux Pays-Bas et à Bruxelles et là, j'y ai détesté la pluie. Je dois m'y rendre régulièrement pour des raisons professionnelles et, à chaque fois, je rumine et me dis "non, je vais encore au pays de la pluie". C'est l'expression que j'utilise quand je parle de la Belgique. C'est bête, si l'on prend des rapports pluviométriques, il pleut peut-être autant en Bretagne qu'à Bruxelles mais la pluie du Nord, je ne l'aime pas. Elle me glace jusqu'au plus profond de mes os, j'ai froid et même si je suis équipée de mon parapluie et que je porte un trench adéquat, je sens le froid et l'eau couler. Je déteste cette combinaison. Alors si je suis en ville, je me réfugie dans une boutique surchauffée et les odeurs me donnent mal au coeur; la même chose si je suis dans les transports en commun...
    Alors mon avis ne sera pas très tranché : j'aime la pluie mais pas à Bruxelles! Enfin, Bruxelles et moi avons un passif, cela alourdit le dossier de nos rancoeurs ;)! Mais bon, quand vous êtes à Toulouse le 15 août, qu'il fait 35°et qu'à la descente de l'avion vous ne voyez qu'un ciel lourd et gris, que vous guettez cette "drache" comme ils l'appellent dans ce plat pays et que vous savez que vous ne pouvez pas vous changer de la journée, que vous avez cette sensation d'humidité qui ne part pas, je peux t'assurer que c'est très désagréable. J'espère que les personnes vivant à Bruxelles ou en Belgique ne prendront pas mal ce que j'écris. Je ne peux en aucun cas généraliser ce que j'ai vécu à Bruxelles à l'ensemble de la Belgique et je suis la première à le reconnaître : la pluie sur les plages de la côte flamande, de La Panne à Knokke Le Zout en particulier, ne m'a pas dérangée. A Bruges, la "Venise du Nord" non plus! Mais j'y allais pour me détendre, en casual wear; je n'avais pas à me soucier de mon image, du maquillage qui dégouline et autres joyeusetés!
    Finalement, ce que j'aime dans la pluie de ma vie désormais citadine, c'est la regarder depuis ma fenêtre, une tasse de thé ou une infusion au réglisse qui me réchauffe. Il m'arrive encore d'écrire mon prénom sur les vitres embuées, mes petites habitudes d'espiègle chipie me rattrapent au galop! J'aime l'entendre ce bruit contre les vitres, je le trouve très apaisant et reposant - chez Natures & Découvertes, ils vendent même des petits appareils qui reproduisent différents sons aux vertus relaxantes et il y a une programme "pluie". Le modèle que j'ai, Sound & Nature, a d'autres programmes comme le son des vagues qui s'éteignent sur le sable, les battements du coeur, les sons de l'Océan avec les mouettes...
    Enfin, je me dois de l'admettre : j'ai une très belle collection de parapluies héritée de mes années bruxelloises, de jolis imperméables... La fashionista qui est en moi essaie de trouver quelques avantages à ces journées pluvieuses. Je pense à un trench beige très classique, emblème d'une maison britannique; un autre adorable Agnès b, blanc avec des papillons roses dans le dos; d'autres plus sobres bruns ou bleu ciel mais tout aussi élégants. Et puis, j'ai le fameux chapeau bob de pluie Burberry; une journée de pluie me donne l'occasion de le porter sans passer pour une vieille dingue ;)! Il prend soin de mon semblant de brushing et, même si je suis beaucoup plus facilement repérable dans une foule, j'ai l'impression qu'il me protège... Un peu à la manière d'Isabelle Adjani qui disait dans une chanson écrite par Gainsbourg qu'elle portait des lunettes noires "pour montrer tout ce que je veux cacher".
    Désolée pour ce pavé... Que je suis bavarde! Mais j'avais très envie de te laisser un message. Le titre et la photo de ton post m'ont tout de suite interpellée. J'ai beaucoup aimé ce que tu as écrit et je trouve l'expression "un temps de chien" absurde... Je suis persuadée que les chiens ne s'ennuient pas et qu'ils sont heureux! Il faudrait peut-être remplacer cette expression par "un temps de rat de laboratoire", quoi que, ils sont peut-être heureux, là, j'avoue, je n'en sais rien! Juste une boutade.... une boutade potache, n'y vois rien de provoquant ou susceptible à la polémique.
    Je te souhaite une très belle soirée et suis très impressionnée par tes talents d'écriture et de recul. A un si jeune âge, je suis bluffée!
    Mille baisers <3

    Posté par Mlle Hoëdic, 05 octobre 2012 à 00:52 | | Répondre
    • Oh, merci de ton commentaire ! Ne t'inquiètes pas, j'ai tout lu, ça me fait plaisir que tu me donnes des détails, c'est agréable à lire ;)

      Merci également de tes compliments et de me lire, si j'ai des facilités d'écriture (mais je me la pète pas, je sais que je suis loin du compte) c'est parce que j'écris tout un tas de trucs depuis la primaire, donc je suis à l'aise depuis pas mal de temps déjà (et j'ai écrit genre 5 ou 6 romans, ça forge ! lol)

      Bonne nuit à toi !

      Posté par JeuneAnecdotique, 05 octobre 2012 à 01:16 | | Répondre
      • 5 ou 6 romans!! Oh la la, je suis plus que bluffée...;)! Ton écriture me rappelle celle de Mazarine Pingeot (la fille cachée de François Mitterrand) et Justine Lévy (la fille de Bernard-Henri Lévy), deux jeunes femmes d'une trentaine d'années, philosophes de formation, qui ont un talent fou!
        Et oui, je ne vais pas tarder à me coucher. Insomniaque 2.0, ça c'est bien moi!
        Mille baisers.

        Posté par Mlle Hoëdic, 05 octobre 2012 à 01:29 | | Répondre
  • Ne t'inquiète pas moi aussi j'aime la pluie, je me sens légère sous la pluie, et j'adore vraiment être dessous :D

    Posté par pti'bâton, 05 octobre 2012 à 09:49 | | Répondre
  • C'est que peut-être vous avez conservé, comme les nouveaux-nés, 80 % de votre masse corporelle en eau ? Ou alors simplement juste 1% de plus que le commun des mortels, un tout petit pourcentage supplémentaire pour expliquer votre attrait un peu atypique.
    Are you singing in the rain ?

    Posté par Old_Papistache, 05 octobre 2012 à 09:50 | | Répondre
    • Ooooh, mais c'est pour ça que je suis lourde en fait, 80% d'eau, tu m'étonnes, je peux recommencer le Macdo, haha (je suis pas drôle)
      Merci de ton commentaire... original ;)

      Posté par JeuneAnecdotique, 05 octobre 2012 à 23:17 | | Répondre
  • Je suis conquise par ce billet, je l'ai trouvé tout simplement magnifique !

    Posté par Submarine, 05 octobre 2012 à 10:10 | | Répondre
  • Non tu n'es pas bizarre :) moi aussi j'aime bien voir la pluie par la fenêtre, je trouve que tout est plus calme, je ne sais pas pourquoi ^^ bonne journée!

    Posté par Elo, 05 octobre 2012 à 12:01 | | Répondre
  • Moi aussi j'adore quand il pleut...mais uniquement lorsque je suis au chaud ;)

    Posté par Loupy, 05 octobre 2012 à 20:18 | | Répondre
    • Mais oui, quoi de mieux que d'entendre la pluie contre la fenêtre et de emmitoufler dans une couverture devant Grey's Anatomy héhé !

      Posté par JeuneAnecdotique, 05 octobre 2012 à 23:18 | | Répondre
  • C'est rigolo, j'ai fait un article similaire il y a quelques temps. Et ce billet fait atterrir encore quotidiennement chez moi des personnes qui tapent "pourquoi j'aime la pluie". Comme quoi, on doit pas être les seules :D.

    Posté par La journaliste, 06 octobre 2012 à 07:05 | | Répondre
    • Haha, je ne savais pas, je ne lis des blogs que depuis un mois ou deux x)
      Les personnes qui aiment la pluie sont donc bien cachées, parce qu'à chaque fois que je disais "oh il pleut :D" au lycée, tout le monde faisait la gueule lol !

      Posté par JeuneAnecdotique, 06 octobre 2012 à 13:58 | | Répondre
  • J'aimais aussi beaucoup rentrer sous la pluie, plus jeune... Maintenant, c'est synonyme de : ne pas pouvoir sortir avec les enfants, alors j'aime moins. Mais j'aime toujours les bruits, les odeurs associées ;)

    Posté par Bouboulette, 06 octobre 2012 à 08:40 | | Répondre
    • On grandit malheureusement... Ca reste quelque chose d'agréable à regarder derrière une fenêtre ;)

      Posté par JeuneAnecdotique, 06 octobre 2012 à 13:58 | | Répondre
  • Il est vraiment très agréable à lire cet article. Moi qui n'aime pas la pluie, grâce à toi, je commence à la voir sous un autre angle (d'ailleurs, tandis que je te lis, il pleut sur mon vélux...).

    Posté par Anne, 06 octobre 2012 à 12:43 | | Répondre
  • C'est le plus beau compliment qu'on peut me faire, si tu la vois un peu autrement grâce à mon article ! Merci beaucoup :)

    Posté par JeuneAnecdotique, 06 octobre 2012 à 13:59 | | Répondre
  • J'arrive là au hasard des clics ...

    C'est tout à fait normal, à mon avis, d'aimer la pluie car la pluie c'est la VIE ! Tout simplement !
    J'habite à la campagne, et on voit bien lorsqu'on a plusieurs semaines sans pluie que la nature souffre, que les plantes végètent, fanent, que l'herbe jaunit, que les animaux (sauvages = petits gibiers près de chez moi) cherchent l'eau pour s'abreuver etc...
    Et dès qu'il pleut, tout reprend vie peu à peu.
    L'été quand il pleut, je suis contente, je vois la nature qui s'épanouit.
    Bien sûr, ça gadouille, c'est gris, mais ça n'est pas triste du tout la pluie !

    Bravo pour cet article ... je reviendrai voir les autres une autre fois

    PS : la semaine dernière, ma fille, 17ans, s'est douchée sous la pluie à 23 h ;-) en revenant du sport (une petite douche vite fait pour se rafraichir !) Il faisait doux et on habite un endroit très isolé ...

    Posté par Christelle, 19 octobre 2012 à 12:35 | | Répondre
  • J'ai toujours trouvé que le spectacle d'un ciel remplit d'énormes nuages noirs et menaçants était renversant :-) !
    Merci pour cet article, il résume parfaitement pourquoi nous aimons tant la pluie ^_^

    Posté par Misao, 29 juin 2013 à 17:19 | | Répondre
  • Je suis exactement comme toi .. Bordel qu'est-ce que je me sens bien quand il pleut .. Qu'est-ce que je me sens bien de voir les gens courir pour éviter cette fameuse pluie .. Rien que d'entendre le bruit de la pluie je retrouve le sourire

    Posté par Anonyme, 24 avril 2014 à 06:44 | | Répondre
Nouveau commentaire