02 janvier 2013

Pourquoi serais-je une fausse jeune ?

Lorsque ma cousine de 26 ans a quitté son copain avec qui elle était depuis 9 ans, tout le monde s'est accordé à dire qu'elle voulait rattraper sa jeunesse et profiter de ce qu'elle n'avait pas pu faire plus tôt : draguer du mâle à gogo, danser comme une dingue en boîte, se torcher la tronche tous les samedis soirs et faire autre chose de sa vie que de bosser, faire le ménage et rentrer le soir vivre sa petite vie pépère avec son fiancé. Quand j'ai fait remarquer qu'une envie de profiter de la vie ne justifiait pas d'abandonner si brutalement des gens qui ont tout fait pour vous pendant presque dix ans, et qu'elle aurait au moins pu être moins blessante dans la rupture, on m'a répondu une seule chose : « C'est ce qui t'attends, hein ».

Ok. OK. Alors, plantons rapidement le décor : je vais avoir 20 ans, un petit-ami de 31 ans depuis trois ans, je n'ai jamais été en boîte, je n'aime pas trop faire la fête, je ne fume pas, je ne bois que très rarement, je passe mes samedis soirs avec mon copain à flemmarder en parlant de jeux-vidéos et je ne suis même pas une rebelle.

Ça me fascine de voir à quel point des critères simplets tels que l'âge peuvent rendre les gens médiums. Si tu as 25 ans et toujours pas de petit-ami, tu finiras vieille fille. Si tu as 14 ans et que tu as déjà perdu ta virginité, tu finiras pute. Si tu as 19 ans, que tu aspires  une vie stable et que tu souhaites t'engager, tu finiras par tout plaquer plus tard pour rattraper toutes les conneries amusantes que tu n'as pas pu faire avant.

Et moi, je vous dis NON. NON. Je suis comme ça depuis que je suis collégienne, et ça me court sur la patate qu'on me prédise mon avenir de cette manière, comme si j'étais une idiote dont le destin est tout tracé. L'âge ne fait pas tout. Une personne de vingt-ans est parfois plus mature qu'une personne de trente ans. Une personne de 19 ans peut vivre sans se retourner la gueule tous les soirs et ne pas le regretter plus tard.

Oui, j'ai envie de rester avec mon copain, d'habiter avec lui, d'avoir un travail grâce à mon CAP l'année prochaine et, dans quelques années, de me marier.

Vais-je abandonner ces projets dans la minute juste parce qu'on sait jamais, peut-être que plus tard ce n'est pas ce que je voudrais ? Voudriez-vous laisser tomber chacun de vos projets en raison du petit risque que ça ne vous plaise plus dans l'avenir ? A ce train-là, arrêtons de faire des projets, habitons chez nos parents jusqu'à nos 40 ans, repoussons toutes les personnes qui tiennent à nous et à qui nous tenons pour ne pas nous engager inutilement et pis zut flûte.

Ce n'est pas parce que certaines personnes changent parfois d'avis que tout le monde est voué à suivre le même chemin. Et puis, même si je suis condamnée  à divorcer, quitter l'appartement et me déchirer avec mon petit-ami, et alors ? Si ça doit arriver, ça arrivera, mais je serai heureuse de l'avoir rencontré. Il m'a faite mûrir, il m'a appris des choses, j'ai passé de très bons moments avec lui et puis en plus, il fait très bien l'amour. Alors, je leur demande, à ces gens qui croient bon, à cause de mon âge, de prédire que ma vie actuelle me destine à une vie de débauche dans les années à venir : pourquoi ne vous occupez-vous pas un peu de vos vies ? La mienne me convient, je n'ai aucune raison de la foutre au placard, j'ai des projets qui me tiennent à cœur, et tant pis s'ils se cassent la figure plus tard, ces projets m'auront quand même apporté quelque chose et m'auront faite avancer.

Je pense qu'en me disant ça, ma mère a voulu me protéger. Peut-être qu'elle pense que je vais trop vite, qu'âge ou pas âge, on doit prendre son temps, et qu'elle ne sait pas si je fais ça pour de bonnes raisons ou non. Peut-être qu'elle aimerait que je reste avec elle et mon père plus longtemps. Peut-être. Mais je ne vais pas stagner à un moment où je rêve d'avancer. Quitte à me tromper, j'avancerai. Il est toujours temps de reculer, si on prend conscience que ce n'est plus ce que nous voulons. Mais il ne faut pas s'empêcher de rêver, de vouloir, de prévoir... Si c'est ce que nous souhaitons.

Et puis, hein, pour en finir une bonne fois pour toute avec cette idée à la con : on peut être jeune et ne pas aimer faire le jeune. Sachant que faire le jeune, aux yeux des gens, c'est faire la fête, boire, fumer des choses pas très propres, coucher avec pleins de gens pour ne pas mourir ignorants et n'avoir aucune obligation... Le fait est que ma mère me prévoit un revirement d'opinion dans les années à venir, mais que ça soit l'année dernière, aujourd'hui ou dans l'avenir, ça ne lui plairait pas que je fasse tout ça. Je me rappelle encore quand quelqu'un a eu la bonne idée de poster une photo bourrée de moi sur Facebook et qu'elle l'a vu sur mon profil (je n'ai pas su la voir avant...), et qu'elle m'a bien dit que boire c'est pas bien, qu'il fallait que je fasse gaffe, qu'elle ne voulait pas que je recommence, qu'elle n'était pas contente, etc. C'était dans une période où je me testais, où je profitais, au vrai sens du terme, et depuis, je me suis beaucoup calmée. Je me suis posée, je n'aime plus ça pour en avoir abusé durant un temps. Et maintenant que ça va très bien, on me reproche de ne plus le faire. Alors, vous savez quoi ? Mettez-vous d'accord, et on en rediscute plus tard. Ou alors, plus simple : laissez les gens être comme ils sont, peu importe leur date de naissance, peu importe des détails, laissez-les.

Quelque soit votre âge, ne vous sentez aucune obligation en rapport avec ce chiffre qui ne veut pas toujours dire grand-chose. Si tu n'aimes pas faire la fête et que tu as dix-neuf ans, tu n'es pas anormal, ça ne te retombera pas forcément dessus plus tard, et surtout : c'est toi, c'est ton droit.

Posté par JeuneAnecdotique à 17:38 - - Commentaires [31] - Permalien [#]


Commentaires sur Pourquoi serais-je une fausse jeune ?

    Bien dit !

    Posté par Submarine, 02 janvier 2013 à 17:59 | | Répondre
  • Trés jolie article... t'écris super bien :D (ça va faire un petit moment maintenant que je te suis)
    Alalaaa... les gens aiment bien se faire des idées toutes faite sur l'avenir des autres car il est arriver ce ci cela à des gens qu'ils connaissent ^^' (ça fais beaucoup de gens dans un commentaire dis donc '__' )

    Posté par P'tite Lucra, 02 janvier 2013 à 18:27 | | Répondre
    • Merci ! Je pense effectivement que nous sommes tous différents et que faire des généralités ne mènent nulle part.

      Posté par JeuneAnecdotique, 05 janvier 2013 à 14:47 | | Répondre
  • D'un autre côté, tu n'a pas non plus à juger la façon ton ta cousine a plaqué son petit ami, qu'il ait "tout fait pour elle pendant dix ans" ou non...

    Posté par Watsons, 02 janvier 2013 à 19:10 | | Répondre
  • Concrètement, je connais ma cousine depuis ma naissance et son copain depuis dix ans. Du coup, ça me fait du mal qu'une personne que j'aime ait été méchante avec une personne que j'aime aussi. Elle a le droit de le quitter, de tirer un trait. Mais que ça soit ma cousine, la voisine ou une amie à moi, j'ai le droit de dire quand je trouve qu'une personne est méchante, parce que concrètement, je connais l'histoire et elle l'a été, et ce n'est pas le sujet de l'article d'où le manque d'infos persos qui mène à penser que je porte un jugement sans fondement, alors que j'ai juste été blessée de voir son ex, qui est un ami à moi, souffrir comme un chien sous ses mots complètement odieux (que je tiendrais privés :))

    Posté par JeuneAnecdotique, 02 janvier 2013 à 19:24 | | Répondre
  • Ah ouais, carrément bien dit !
    Rien à rajouter, je te suis à 100% =)

    Posté par lablune, 02 janvier 2013 à 19:25 | | Répondre
  • Je suis d'accord avec toi. On peut être jeune et ne pas aimer faire la fête ou au contraire, être "vieux" et profiter des boîtes de nuit. Les idées reçues, les destins tout tracés... Ça m'énerve.
    J'en garde un peu en réserve parce que je comptais justement écrire un article là-dessus dans quelques temps.

    Posté par LaFutile, 02 janvier 2013 à 20:19 | | Répondre
  • Dis aux gens qu'on ne vient pas tous du même moule et que chacun mène sa barque sur le lac qu'il préfère. Perso, j'ai besoin de bouger, faire la fête, voir du monde, danser... Mais c'est ma nature aussi depuis toujours... Alors tu sais si tu écoute les qu'en dira t'on... Tu n'as pas finis ma pov' lucette

    Posté par Marcelle, 02 janvier 2013 à 22:47 | | Répondre
    • Oui chacun son truc ! C'est juste gonflant que des gens pensent encore que tout le monde est obligé d'avoir le même "truc" pour être normal :)

      Posté par JeuneAnecdotique, 05 janvier 2013 à 14:49 | | Répondre
  • Je suis tout a fait d'accord avec toi !!
    Moi j'ai 20 ans et je n'aime pas non plus faire trop la fete , sortir le samedi soir pour ce bourer la gueule ne m'interesse pas !
    Et je ne pense pas le regretter car j'ai profiter avant mais il faut savoir s'arreter ! Et surtout faire ce dont on a envie ,et ce qu'il nous plait !!

    Posté par Marion1105, 02 janvier 2013 à 23:29 | | Répondre
  • Je suis tout à fait d'accord avec cet article!
    Je suis avec mon copain depuis 1 an et demi (c'est un record), il est très branché engagement, et pendant un temps je me disais "j'ai envie de m'engager mais je ne veux pas qu'on se quitte comme ça au bout de 5 ans, ça ne vaut pas le coup"
    Jusqu'à ce que je me rendre compte que si, ça valait le coup, car on était heureux maintenant, et que je ne pouvais pas prévoir si ça allait valoir le coup plus tard!

    Posté par Kiwi, 03 janvier 2013 à 01:34 | | Répondre
  • Heureusement que nous sommes tous différents et qu'il n'y a pas de chemin tout tracé, ni de règles générales à tel ou tel âge. ça serait putain de chiant quand même!
    Occupes toi de toi, restes la même et tu t'en fous de ce que pensent les autres ;) Le principal c'est d'être toi et d'être bien comme ça. Le reste n'a pas grande importance!

    Posté par Evi, 03 janvier 2013 à 09:57 | | Répondre
  • Tu as bien raison, je pensais et pense toujours comme toi. J'ai 25 ans aujourd'hui et depuis mes 17/18 ans on me sert les même âneries, j'ai fait la fête un peu, j'ai abusé, parfois mais dans le fond j'ai toujours été plutôt posée et raisonnable voire casanière et bien je ne regrette rien et j'adoooore ma vie, on pourrait pourtant dire que je n'ai pas eu d'adolescence (maqué avec un violent alcoolique de mes 17 à mes 21 ans , des années passés à le materner, me prendre des coups et passer des soirées plus qu'atroces et bien aujourd'hui je ne regrette pas d'avoir "gâché" mon adolescence avec des problèmes qui l'ont rendue noire. C'est comme ça. Je n'ai pas eu envie pour autant de faire la fête comme une malade quand c'était fini. Suite à cette histoire j'ai grandi très vite psychologiquement et philosophiquement et je dépasse nombre d'adultes que je croise tous le sjours qui me font la morale sans comprendre la profondeur des choses de la vie ni sans comprendre que ce n'est pas parce que l'on a 25 ans et un minois tout frais que l'on ne peut pas avoir vu le spires horreurs derrière...

    Depuis que je suis passé par cette épreuve qui a failli me tuer mais m'a rendue plus forte que jamais je n'aurais pensé l'être et bien je suis heureuse d'en être passé par là car la vie voulait m'apprendre, me faire comprendre des choses et elle a réussi, elle m'a mise sur cette voie,face à ces problématiques pour que je comprenne ma vraie valeur et que jamais je ne devais plus me rabaisser ou perdre confiance en moi. J'ai donc "gâché" mon adolescence à essayer de comprendre des choses de la vie et aujourd'hui je suis bien plus heureuse que beaucoup d'autre, je reviens de loin mais j'y ai tout appris. J'ai appris bien plus e 4 ans que certains en toute une vie, comme quoi l'âge ne veut rien dire :-) même ma grand-mère reconnait que je suis parfois plus philosophe et plus sage qu'elle ^^

    Alors à tous ceux à qui l'on dit "-oh mais t'as vu ton âge..." "- A ton âge on ne fait pas ci/ca, on se préocuppe pas de ci/ça" je dis que la vie ne permet pas toujours d'avoir une adolescence remplie de paillettes, de fêtes et de beuveries sans conséquences, non, parfois pour certains c'est le temps d'un tout autre apprentissage, d'une confrontation avec la dureté de la vie, certains aussi doivent rester sérieux pour travailler et ramener de l'argent à leur famille, bref, arrêtons avec la figure de l'adolescent insouciant, pleins de gens ne rentrent pas ans ce cadre et sont peut être bien plus matures et intéressants que des quadra ou quinqua qui n'ont finalement rien vu de plus dans leur vie que les tristes paillettes, sourires faux-cul et fausses-apparences de la nuit, de la fête et des "amis"

    Bises à tous et à toutes :-)

    Posté par Sabrina, 03 janvier 2013 à 14:00 | | Répondre
    • Ben dis donc quel parcours ! Tu mérites bien qu'on te fiche la paix et qu'on te laisse être peinarde :)

      Posté par JeuneAnecdotique, 05 janvier 2013 à 14:50 | | Répondre
  • Merci beaucoup pour cet article car je m'y reconnais beaucoup! =) J'ai 18 ans et suite à quelques problèmes j'ai une phobie sociale et je suis en dépression. Mais je multiplie les efforts pour m'en sortir =D. Enfin bref, tout ça pour dire que je vois une psy et tout ce qu'elle trouve à me dire c'est qu'elle trouve que je suis trop isolée pour mon âge car je ne passe pas spécialement le réveillon entre amis à me bourrer la gueule ou que je n'ai pas de petit copain. Vu ses propos je me suis sentie comme une vieille fille.
    Avant de lire ton article je me sentais vraiment anormale mais quand je regarde autour de moi, pas mal des mes amis et connaissances ne sont pas des fêtards. Vive les images que nous renvoi la société!

    Posté par JulieC, 03 janvier 2013 à 14:34 | | Répondre
    • Ta psy n'a pas été très sympa... Enfin je suppose que les gens nous mettent en garde pour notre pseudo-bien parce qu'il ne voit pas qu'on peut être heureux autrement. Porte-toi bien!

      Posté par JeuneAnecdotique, 05 janvier 2013 à 14:52 | | Répondre
  • Ton post est tellement vrai !! J'ai moi aussi eu ces réflexions de la part de mon entourage parce-que je suis quelqu'un de calme sans excès... Je n'en vois tout simplement pas l'intérêt en fait !! J'ai 29 ans, j'ai vécu plusieurs histoires, je n'ai jamais fumé ni bu, j'ai fait de hautes études ... Il faut vivre sa vie et ne rien regretter !!!

    Posté par Fantasy37, 03 janvier 2013 à 14:59 | | Répondre
  • Alors là je dis Bravos ! Je suis exactement dans la même situation que toi ( sauf que j'ai bientôt 23 ans et mon homme en a 38) mais j'ai toujours été comme ça de toute façon. Mes amis disent que je suis née vieille, je ne pense pas. J'aime par contre faire des projets, avoir une vie stable, et boire et sortir tous les soirs non merci... quand j'ai annoncé à mes amis que nous avions prévu de mettre un bébé en route d'ici cet été, ça a choqué pas mal de monde, du style, tu vas ruiner ta vie, tu es trop jeune, tu t'enferme et tu vas le regretter... Je n'arrive pas à voir la vie comme ces gens là...Alors voir ce genre d'article me fait plaisir ! Continue à vivre ta vie, tu n'auras jamais a regretter d'avoir été toi même =)

    Posté par Torhia, 03 janvier 2013 à 21:49 | | Répondre
    • Chacun sa façon de voir la vie et le bonheur... La bonne manière d'être heureux ne se trouve pas spécialement dans les bouteilles de tequilla et les fêtes... Certains sont heureux en fondant une famille, en restant avec les gens qu'ils aiment. Apparemment c'est difficile à comprendre :D

      Posté par JeuneAnecdotique, 05 janvier 2013 à 14:54 | | Répondre
  • C'est tout à fait ça !! Les gens ont toujours à redire sur la vie des autres. J'ai rencontré mon mari, j'avais 18 ans et lui 15 ans, on nous a répété des millions de fois que ça n'allait pas durer, qu'on allait regretter, etc... On nous a dit plusieurs fois que c'était dommage de n'avoir connu qu'un seul amant(e) et de ne pas profiter de la jeunesse. Parce que profiter de la jeunesse, c'est coucher à droite et à gauche ? Ca ne m'intéresse pas ! C'est ce qui a poussé mon homme à aller voir ailleurs à une époque, cette pression de se dire qu'il n'a eu qu'une femme, qu'il ne sait pas ce qu'il vaut au lit. Mais merde, quoi !

    Posté par Cleophis, 04 janvier 2013 à 00:17 | | Répondre
    • Dommage que cette pression l'ait poussé à faire ça... J'en ai déjà eu envie aussi parce que j'ai rencontré mon amoureux à 16 ans. J'ai toujours résisté et maintenant je n'ai plus du tout envie. Je pense qu'en tenant bon, on voit qu'on aime l'autre et qu'il est inutile d'aller faire le zozo pour notre ego alors qu'on risque une chose plus importante au fond...
      Ca ne m'intéresse pas non plus de coucher à droite et à gauche. Ce n'est que du sexe et si tu aimes quelqu'un je ne vois pas l'intérêt d'aller chercher la même chose (en moins bien à mon sens, vu qu'il n'y aura pas de sentiments) avec quelqu'un d'autre. Le mec aura un pénis tout comme ton copain, il n'a à la base rien de plus à t'offrir, alors stoppons cette pression :D

      Posté par JeuneAnecdotique, 05 janvier 2013 à 14:58 | | Répondre
  • coucou :)
    j'adore, je suis d'accord à 100% avec tout ce que tu viens de dire ! et je ne l'aurais pas mieux dit d'ailleurs !
    je suis contente aussi de savoir qu'il y a des jeunes de 20 ans, qui sont posés, ne pensent pas à boire et à niker à tout va, avec ou sans drogue !
    la jeunesse me fait parfois peur dans le sens où je me demande où ça va nous mener, mais surtout ce que ça va leur apprendre... bref, on n'est pas en cours de philo !
    merci la sincérité de ton article !
    n'hésites pas à passer sur mon blog et à commenter, si l'envie est là !
    bises !

    Posté par Fée Line, 04 janvier 2013 à 02:32 | | Répondre
    • Oui, faut arrêter de généraliser. Des jeunes peuvent être calmes et des adultes plus "mûrs" faire n'importe quoi. Il y a de tout partout :)

      Posté par JeuneAnecdotique, 05 janvier 2013 à 14:59 | | Répondre
  • J'ai découvert ton blog grâce à la Une d'Hellocoton et je dois dire que je risque bien d'y devenir accro !

    Je l'ai parcouru en entier depuis ton premier article, et je suis époustouflée (rien que ça ! (lol) mais sincèrement) devant ta façon d'écrire.
    Tes articles sont tous d'une justesse incroyable et me touchent vraiment. J'ai pratiquement le même âge que toi (bon, un tout p'tit peu plus jeune) et je me reconnais dans plusieurs d'entre eux, notamment dans celui-ci.
    Continue à écrire de façon aussi honnête et de nous faire partager tes réflexions, je me répète mais ton blog et vraiment génial ! :)
    D'habitude je suis plus "Blog mode", trucs futiles de fifilles mais je commence à

    (Je n'avais pas prévu d'écrire un pavé désolée, mais ça me tenait à coeur de t'exprimer mon admiration pour tes articles )

    Posté par Marine, 04 janvier 2013 à 17:07 | | Répondre
    • Merci beaucoup de ton commentaire, qui me fait énormément plaisir! :D

      Posté par JeuneAnecdotique, 05 janvier 2013 à 15:00 | | Répondre
  • Je me retrouve tellement dans ce que tu dis ! Oh décidément je suis bien contente de t'avoir trouvée dans le dédale du net :D

    Posté par estellegdaily, 04 janvier 2013 à 23:24 | | Répondre
  • merci <3

    Posté par JeuneAnecdotique, 05 janvier 2013 à 15:00 | | Répondre
  • Enfin quelqu'un comme moi ! Je me prend la tête tout les jours à me dire que je ne suis pas normal car je n'aime ni boire ni faire la fête et j'ai des amis plus vieux que moi qui me disent que je suis vieille, plus vieille qu'eux car eux sortent tout le temps...je complexe énormément, ca me bouffe. Ils me croient malheureuse de rester seule chez moi pendant que eux sortent dans les bars mais j'aimerais tant qu'ils comprennent que non ca ne me rends pas malheureuse, j'aime juste parfois (même souvent) être tranquille chez moi, alors merci pour cet article qui me rassure tellement et pour les autres articles aussi que je dévore avec intérêt car je trouve qu'on à beaucoup de points communs toutes les deux !

    Posté par Stenna, 23 août 2013 à 00:17 | | Répondre
Nouveau commentaire