15 février 2013

Pourquoi ce fichu voyant avait peut-être raison ?

 Oui, ce sont des licornes. J'aime les licornes.

 

Lorsque je me suis faite larguer (mes articles commencent souvent par cette phrase... Mais promis, cet article est positif !), j'ai fait un truc particulièrement ridicule. J'ai payé un voyant pour qu'il me dise si l'amour de ma vie reviendrait vers moi ou non. Je n'ai pas envoyé "amour" au 3606, j'ai tenté de trouver un voyant lambda, sans audiotel... Comment dit-on, déjà ? Voilà, un voyant artisanal.

Je l'ai trouvé. J'ai posé ma question. J'ai payé. Je me suis trouvée conne. Mais j'en avais besoin. Chaque jour, je checkais mes mails, la peur au ventre. Et un jour, il a répondu. J'ai lu son mail, très bref, et j'ai froncé les froncils. Il me disait, en bref, qu'il ne voyait aucun avenir heureux entre moi et Benoît, mais qu'une rencontre originale allait bientôt tout bouleverser. J'ai pesté, j'ai craché sur mon écran d'ordi (enfin, j'ai eu envie, quoi), et je me suis dit que vu le prix que je l'avais payé, il aurait au moins pu me dire ce que j'avais envie d'entendre. A l'instar de tous les autres voyants que j'ai consulté "gratuitement", et qui m'ont promis une reprise prochaine avec Benoît... Histoire que j'ai envie de payer pour en savoir plus (si j'étais pas à découvert, j'aurais craqué... Merci, le découvert !).

Mais là, maintenant, ça me fait tilt. Je sais qu'il avait raison. Je ne sais pas s'il est un vrai voyant, ou non. Mais le fait que j'ai payé n'a pas eu l'air d'obscurcir son jugement, au contraire. Il avait raison, sur toute la ligne.

Je ne vois plus aucun avenir avec Benoît. Je n'en ai pas envie. Les rares fois où je pense à lui, maintenant, c'est car je suis triste d'avoir perdu mon meilleur ami. Mais mes sentiments amoureux à son égard me tiraient vers le bas, me privaient d'une liberté dont j'avais affreuseusement besoin, d'une liberté que je n'aurais pas reprise de moi-même s'il ne l'avait pas fait à ma place. Il ne me rendait pas heureuse, vers la fin. Il ne voulait faire aucun projet avec moi, n'a pas été capable de partir de chez sa mère pour moi à 30 ans passés, et ne m'envoyait que des SMS forcés, que je lui réclamais... Nos conversations MSN étaient monotones, il me répondait une fois sur deux, par monosyllabes, et s'en allait toujours dormir dès ça commençait à être intéressant. Il n'était pas capable d'apprécier mon désir pour lui. Il me traitait de grosse, par souci d'honnêteté. Il ne voulait jamais venir voir ma famille, alors que je voyais sans arrêt la sienne. Il était toujours en retard, comme si je ne comptais pas, comme si je n'étais pas importante... Alors que pour papi-mamie, c'est 19h pétantes tous les dimanches soirs (et gare à moi si j'osais faire une réflexion, il menaçait de repartir chez lui). Quand je cherchais du soutien car je ne me sentais pas bien, il me recalait. Plusieurs fois, quand je voulais l'embrasser, il tournait la tête, au point que durant une période, je me suis habituée à l'embrasser sur la joue, car je n'avais plus l'impression d'être sa copine. Et tant d'autres choses, qui me claquent à la figure et m'ouvrent les yeux... Cette relation ne m'aurait pas comblée. Elle n'a plus aucun avenir, et c'est sans dépit que j'en prends conscience. Au contraire, je me sens libérée, heureuse, épanouie.

Pour ce qui est de la rencontre originale, j'ai eu sévèrement envie de gifler ce fichu voyant. Je trouvais que ça faisait très "phrase d'horoscope qu'on nous sert une fois tous les deux jours, et que si c'était vrai, on étoufferait sous les prétendants et on aurait plus assez de place dans notre répertoire de téléphone". Je me suis dit que j'allais lui demander remboursement, que c'était tout à fait faux, que j'étais faite pour Benoît et que JAMAIS, JAMAIS, je ne laisserais la place à un autre homme dans mon crâne. Juste Benoît, uniquement Benoît, et va te faire foutre sale charletan.

Et bah, non. Ellie, toujours aussi concon. Parce que la rencontre originale, je l'ai faite. Ce n'est pas une rencontre qui me garantit un avenir, un mari, des enfants, un grand jardin et trois labradors, mais c'est une rencontre qui me rend heureuse. HEUREUSE. Je disais sans arrêt à Benoît qu'il me rendait heureuse, et même après la séparation, j'ai continué à y croire. Mais, là, maintenant, à 15h17, le 15 février 2013, je suis heureuse, et je peux vous dire que ce n'est pas ça du tout que je ressentais avec Benoît. Pas du tout, du tout, du tout.

Moi qui traînasse régulièrement sur Adopteunmec, je me disais que la seule rencontre que je pourrais faire serait dessus. Et que c'était pas très original, disons. Et que donc, ma rencontre originale, je pouvais me la mettre là où vous savez (j'ai failli dire "au cul", mais c'est pas poli).

Je ne me la suis pas mise dedans. J'y ai eu droit. Le genre de rencontre, qui en 24h, te fait tout oublier, pour toujours. C'est à dire que même si ça n'aboutit à rien, même si on doute de la "fiabilité" de cette "relation", on se dit que putain, on est trop contentes d'avoir ressenti ça, d'avoir vu en si peu de temps qu'on en était encore capables, et qu'on pouvait encore intéresser des hommes intéressants. Alors, on profite, on prend du plaisir, et si demain ça se termine... C'est comme ça.

Je le dis clairement : ce voyant n'a sûrement pas eu de flash. Peut-être qu'il ne croyait pas à ce qu'il disait, qu'il a pioché une réponse au hasard et qu'il n'en avait rien à carrer de ma tronche. N'empêche que j'ai payé pour une réponse qui, finalement, est complètement vraie. Alors, je ne regrette pas.

Pour dériver un peu du sujet, je crois en Dieu. J'ai prié tous les soirs après la rupture, lui suppliant de me ramener Benoît. Et un jour, lorsque j'ai vu qu'il ne reviendrait pas, et que cela m'a démolie, je lui ai juste demandé de m'aider, de faire ce qui était le mieux pour moi, et de m'envoyer quelque chose qui me viendrait en aide, que ça soit Benoît ou non. Et le timing est parfait, parce que, j'ai reçu quelque chose qui m'a aidée.

Maintenant, je me prends souvent, dans la rue, à sourire comme une grosse niaise. Quand je m'en rends compte, je me reprends vite, car c'est la honte de sourire toute seule dans la rue. Et puis, quand on est heureuse à ce point, je me dis que ça ne peut que finir par un pétage de gueule dans les règles de l'art, parce que c'est bien trop beau. Mais, je m'en fiche. J'ai bien vu que j'étais capable de me relever de choses qui me paraissaient insurmontables il y a à peine quelques semaines. Je ne suis plus faible.

Pour officialiser tout ça, j'ai envoyé un message à Benoît. Je ne suis plus dans le trip "je ne lui parle plus, je le bloque de partout, je fais ma maligne" pour créer le manque, le faire revenir, montrer que je suis une fille géniale et indépendante. Plus aucune peur de paraître collante, relou, de paraître quelque chose dont je me fiche ! Je lui ai dit que si j'avais arrêté de lui parler, c'est parce que je l'aimais encore. Mais que ce n'était plus le cas. Que j'étais heureuse. Et que je voulais mon meilleur ami avec moi pour que mon bonheur soit complet. Et que si ça lui disait, voilà. Il m'a répondu que ça lui disait bien.

Je suis heureuse.

Alors voilà. Ce voyant, je le remercie. Parce qu'il a bien fait son taff. On lui a demandé de prédire l'avenir, et il l'a fait. Voyant, je te fais un énorme bisou bien baveux. Merci !

Posté par JeuneAnecdotique à 16:08 - Commentaires [9] - Permalien [#]


Commentaires sur Pourquoi ce fichu voyant avait peut-être raison ?

    J'aime beaucoup cet article tout plein de bonnes ondes =D

    Posté par Amaranth, 15 février 2013 à 17:06 | | Répondre
  • Mais quel bouffée d'air ce billet ! Je suis tellement contente de lire ces trois petits mots si important : "je suis heureuse" ! Tu sembles emprunter un bien joli chemin...

    Posté par Submarine, 15 février 2013 à 17:07 | | Répondre
  • Ton article respire le bonheur, et je suis vraiment très heureuse pour toi que tu ai enfin pu retrouver cet épanouissement dont tu avais besoin. Vis ta vie pour toi, profite de ce qui arrive et tout ira beaucoup mieux. Des bisous <3

    Posté par La Mouette, 15 février 2013 à 17:53 | | Répondre
  • Très bel article, plein d'optimisme et de happy thoughts!
    Tu es jeune et déjà très mature!
    Plein de bonnes choses pour ton avenir!

    Posté par Am, 15 février 2013 à 18:43 | | Répondre
  • "Pour dériver un peu du sujet, et montrer que je suis un peu tarée du ciboulot, je crois en Dieu" --" Non mais n'importe quoi, on n'est pas tarée du ciboulot parce qu'on croit en Dieu, c'est vraiment n'importe quoi d'écrire ça, montre que tu es fière et heureuse de croire en Dieu plutôt que de te démonter toute seule là dessus....

    Posté par Illyria, 15 février 2013 à 21:59 | | Répondre
    • Je me suis peut-être mal exprimée, parce que si je l'écris, c'est que je n'en ai pas honte non plus :) (ce que je trouve un peu "trop", ce n'est pas de croire en lui, c'est que pendant quelques jours, je me suis uniquement rattachée à lui, à faire des prières de deux heures, à pleurer en lui parlant... Et certains ne comprennent pas qu'on peut le ressentir. Mais je l'ai ressenti, et je l'écris dans mon article et ici même pas du tout dans le but de me démonter :)

      Posté par JeuneAnecdotique, 15 février 2013 à 22:44 | | Répondre
      • Oui certains ne comprennent pas qu'on peut le ressentir, mais ce n'est pas une raison pour te dévaloriser là dessus ;) Tu es loin d'être la seule à te tourner vers Dieu quand cela se passe moins bien dans ta vie, Il est un bon appui, et ton attitude n'a rien d'anormale :)
        Et pour réagir au reste de ton article, c'est bien que tu ais pris conscience de tout ça! Comme je t'avais dit dans un commentaire, n'oublie jamais cette phrase: "si une relation ne te rend pas heureuse, c'est qu'elle n'est pas faite pour toi. Un point, c'est tout" Tu soulèves des bons points, tu mérites un mec qui te prenne vraiment en considération, pas une relation qui soit plus à sens unique qu'autre chose. Je te souhaite d'être heureuse :)

        Posté par Illyria, 16 février 2013 à 10:52 | | Répondre
  • Tu sais quoi Ellie ? Je vais t'embaucher comme psy. Très sérieusement, tes articles me font toujours un bien fou. Je me repète, je sais, mais on ne dit jamais assez merci. Avant ma rupture, je vomissais sur les spots télé genre "tu veux savoir qui t'aime en secret ? Tape...". Je ne voyais pas comment on pouvait filer du fric à ce genre de truc estampillé ARNAQUE. Et j'ai rompu. Et je me suis rendue compte que l'on pouvait être tenté d'avoir recours à ce genre de services. C'est lorsque j'ai compris ça que je me suis rendue compte d'à quel point cette séparation m'avait fait souffrir. Car tous ces services par sms exploitent le malheur des autres, j'en reste convaincue. Cependant, ton voyant, qu'il ait un vrai don ou non, a eu raison. Peut-être t'a-t-il seulement donné le coup de pouce nécessaire à te faire confiance. Car sans confiance, difficile de faire des rencontres. Je suis très heureuse que les choses ait pris ce tournant là pour toi, et je te souhaite beaucoup, beaucoup de bonheur. Car le bonheur grandit et se bonifie avec le temps, de ça aussi je suis convaincue. N'anticipe pas "une catastrophe", un malheur qui n'arrivera sans doute jamais. Souris à la vie, tu verras, elle te sourira elle aussi :) Elle a même déjà commencé à le faire...
    Bises

    Posté par Miss Blemish, 16 février 2013 à 19:27 | | Répondre
  • Salut, je vient de découvrir ton site (grâce a Lew).
    Les voyant artisanaux sont il mieux que les sms à envoyer au numéro surtaxés? Je me suis fait pigeonner deux fois, avec un blabla très long et très incompréhensible...
    Ton article redonne le sourire!

    Posté par agathe, 23 février 2013 à 14:57 | | Répondre
Nouveau commentaire