01 janvier 2014

Pourquoi je n'aimerais pas vivre en Espagne, là maintenant ?

(Le ceintre est utilisée pour les IVG "maisons", v'là le gros retour en arrière...)

 

A moins de vivre sur Saturne, vous n'avez pas pu échapper au nouveau débat dans le monde du droit des femmes : la loi anti-IVG (interruption volontaire de grossesse) votée en Espagne.

C'est un sujet qui a fait beaucoup réagir et qui, je pense, reste tabou. Mais je tiens tout de même à réagir, car je me sens concernée : normal, je suis une femme !

Premièrement, je ne suis pas pro-vie, et pour autant je ne suis pas fondamentalement pour l'avortement. J'ai une histoire personnelle avec l'avortement qui m'a fait relativement souffrir, et j'ai longtemps considéré ça comme l'interruption d'une vie, donc un meurtre... J'étais jeune, je ne comprenais pas, et j'étais extrême. Ce n'est plus le cas.

Je ne considère pas comme "normal" d'avorter. Cela serait plus simple pour tout le monde si ça n'avait pas à être fait ! Mais je pense que c'est un droit nécessaire à la femme. Et ça m'étonne à peine que ça soit un homme qui ait voté cette loi d'imbécile. Comment un homme peut-il se permettre de décider de quelque chose d'aussi difficile qu'il n'a jamais connu et qu'il ne connaîtra jamais ? Est-ce que nous les femmes, nous allons voter des lois pour décider de ce qu'il se passe dans le pénis de ces messieurs ? Il me semble que non.

Certes, un bébé se fait à deux (parfois on en doute à voir la réaction des hommes, mais passons). Mais une femme, qui se retrouve du jour au lendemain, par accident, avec la vie en elle, ce n'est pas rien. En une seconde, les vingt prochaines années de sa vie sont chamboulées sans qu'elle l'ait voulu par un événement qui va tout changer et pour lequel elle n'a pas forcément les outils en main. C'est un bébé, pas un jouet, et dans la société actuelle, il n'est déjà pas évident de s'entretenir soi-même, alors aller entretenir un petit être vivant... Je pense que chaque femme peut décider de son avenir. L'IVG le permet. Celles qui l'utilisent comme un moyen de contraception ne sont pas représentatives des femmes. Les femmes doivent supporter seule la responsabilité d'une vie, c'est dans leur corps que pousse cette graine, c'est leur corps qui se transforme, c'est leur vie qui va changer, que le père se barre en courant ou non. Les femmes doivent faire en sorte de ne pas tomber enceinte, mais aucune méthode n'est infaillible, une erreur ou un accident est toujours possible. Et elles n'ont pas à le payer de leur existence toute entière sous prétexte qu'un homme a décidé que ça ne se faisait pas. Ce qui ne se fait pas, c'est de parler de quelque chose qu'on n'a jamais eu à suppporter. Subir une interruption volontaire de grossesse est loin d'être une partie de plaisir, que ça soit psychologiquement ou physiquement, ce n'est pas juste se faire enlever les dents de sagesse, et pourtant des femmes se résignent à le faire parce qu'elles n'ont pas le choix. Pas par plaisir (il faudrait être étrange pour y trouver une quelconque forme de plaisir). Alors, nom d'un chien, que cet homme ignorant s'en tienne à ce qu'il connaît et qu'il nous laisse tranquille !

Prévoit-il de prendre en charge toutes les grossesses non désirées, du coup ? D'aider les mères à assumer leur enfant financièrement jusqu'à sa majorité ? Les aidera-t-il à s'occuper de leur bébé quand il pleurera, qu'il fera caca dans sa couche et qu'il sera malade toute la nuit ? Est-ce qu'il expliquera à ces femmes comment être de bonnes mères ? Est-ce qu'il ira éduquer leurs enfants ? Est-ce qu'il en aura quelque chose à foutre des femmes qu'il aura pénalisé avec sa loi de merde ? Sans compter les dérives que cela va entraîner du côté des femmes qui vont faire le travail elle-même... Avortement "sauvage", infanticide... Génial, cool, GREAT, y en a déjà pas assez dans les pays où l'IVG est légale...

Cela me chagrine plus qu'autre chose. Je n'aimerais pas vivre en Espagne, et pourtant je ne suis pas enceinte et je ne compte pas l'être. Mais revenir en arrière comme ça, c'est navrant. On est en 2014 et les femmes vont continuer à subir des grossesses non désirées parce qu'un homme qu'elles ne connaissent même pas en a décidé ainsi. C'est le comble de l'absurde.

Quant à ceux qui pensent que ce n'est pas si terrible que ça, parce qu'on a qu'à donner notre enfant à des couples qui ne peuvent pas en avoir... C'est déjà pas facile d'avorter d'un "embryon", mais bien sûr, c'est génial de porter un enfant pendant 9 mois, de lui donner la vie, de le voir, et ensuite de le refiler à quelqu'un d'autre. Certes, d'un point de vue moral, c'est plus correct, mais nous ne sommes pas des poules pondeuses ni des utérus sur pattes sans sentiments au service des autres. Enfin, il me semblait, mais apparemment ce n'est pas l'avis de tous... Celles qui s'en sentent capables le font, mais il est révoltant de juger celles qui n'en ont pas le force ou les moyens. Une grossesse, ce n'est tout de même pas rien.

Alors, Monsieur, je ne vous félicite pas. Je ne vous crache pas dessus parce que je suis polie, et en plus c'est pas propre, mais quand même, je vous souhaite une très mauvaise année. C'est tout ce que je peux faire, écrire ma colère, vu qu'une femme n'a visiblement pas le droit de faire une chose aussi élémentaire que décider soi-même de sa vie.

Posté par JeuneAnecdotique à 02:41 - - Commentaires [10] - Permalien [#]


Commentaires sur Pourquoi je n'aimerais pas vivre en Espagne, là maintenant ?

    Si seulement ce ***** pouvait t'entendre 2014 commencerait merveilleusement bien ! Pourquoi parles t'il d'un acte qu'il ne connaît pas et ne connaîtras jamais !?
    Infâme individu sans âme et sans cœur !
    J'aime ton retour parmis nous , il n'y a que toi pour parler si bien d'un tel sujet!!
    Merci a toi j'espère que cet " homme " ( si on peut apler ça comme ça ) liras tes phrases et reviendras sur ça ******de loi a la *** !!
    Sur ce bonne année a toi et plein de bonnes choses et reviens plus souvent ça nous manque !

    Posté par Marion, 01 janvier 2014 à 03:42 | | Répondre
  • je connais personnellement quelqu'un qui est tombée enciente alors qu'elle prenait la pilule, cette dernière ayant apparemment été mal dosée. (Elle n'a pas été la seule fille dans ce cas. C'était la pillule elle même le problème) Elle avait 16 et ne s'estimait pas capable d'élever un enfant sans foyer, sans emplois, sans vie stable. J'ai trouvé admirable que la demoiselle ai eu ce raisonnement là. Elle a pu avorter. Avec cette loi de cons, elle n'aurait pas pu. (Et en plus son mec c'était tiré, chapeau le gars!) Cela me révolte qu'un homme décide de quelque chose...alors qu'il ne saura jamais ce que c'est. Si cela avait été une femme, cela aurait été plus scandaleux encore, car elle sait. (sauf si elle n'a pas eu d'enfant) Comme tu le dis si bien, c'est pas comme enlever une dent de sagesse, c'est un choix lourd, difficile et jamais sans conséquences.

    Je suis très heureuse de te lire et je t'envoie tout mes bons vœux pour 2014.

    Posté par Cari, 01 janvier 2014 à 11:04 | | Répondre
    • Oui, une femme qui tombe enceinte sans l'avoir voulu n'est pas forcément une irresponsable ! On connaît la contraception, on est pas sottes !

      Que ça soit décidé par un homme ou une femme, c'est de toute manière scandaleux de régir la vie de cette manière. On est pas libres sur beaucoup de choses à mesure que le temps avance, ça serait bien de pouvoir au moins décider si oui ou merde on veut un enfant pour les 20 prochaines années à venir.

      Posté par JeuneAnecdotique, 02 janvier 2014 à 01:08 | | Répondre
  • Lorsque quelqu'un a besoin de sang, on ne va pas obliger quelqu'un dans la rue à donner son sang pour lui. Parce qu'on respecte l'autonomie corporelle.
    Quand quelqu'un meurt, même s'il ne peut pas râler, on ne prendra jamais ses organes s'il n'en a pas fait don de son vivant. A cause de l'autonomie corporelle.
    Mais une femme enceinte, on se fout de savoir son avis et du fait qu'elle puisse avoir une autonomie corporelle. Parce qu'aux yeux de certaines personnes, et ici de l'Espagne, une femme a moins de droits qu'un mort.

    Posté par Decay, 01 janvier 2014 à 12:45 | | Répondre
  • Exactement. C'est révoltant et j'espère bien que le bon monsieur qui a fait ça va s'en prendre plein la gueule et faire machine arrière.

    Posté par JeuneAnecdotique, 02 janvier 2014 à 01:09 | | Répondre
  • 1) je suis un homme et âgé (cela est important) n'excluez personne dans votre appel à protester
    2)j'approuve votre texte
    3) Au gré de la crise, l'Espagne retourne au temps funeste de FRANCO où l'OPUS DEI dirigeait (voulait diriger) les esprits
    4)Plus grave: ils espèrent étendre à toute l'Europe leur recul

    Posté par G.Policand, 02 janvier 2014 à 14:00 | | Répondre
    • Je n'exclue personne, j'ai même mis une photo où hommes comme femmes font preuve de leur désaccord sur ce sujet.
      Pour autant, il est vrai que je m'exprime sur ce sujet au nom des femmes majoritairement, car si tout le monde a parfaitement raison d'être révolté par cette décision, il n'en reste pas moins que ce sont les femmes que ça pénalise le plus. Une femme qu'on interdit de recourrir à l'avortement, que va-t-elle pouvoir faire, à part mettre son enfant au monde et subir ? Un homme, c'est simple, il ne veut pas de gosse, il se barre. Certes, ça pénalise tout le monde, ça choque tout le monde (et j'en suis bien heureuse !!) et je n'exclue personne, loin de là. Mais je soutiens les femmes :)

      Posté par JeuneAnecdotique, 02 janvier 2014 à 22:49 | | Répondre
  • lu et approuvé
    je suis homme, âgé...N'excluez personne dans votre appel à protester

    Posté par G.Policand, 02 janvier 2014 à 14:04 | | Répondre
  • j'aime bien merci pour l'article

    Posté par creme depilatoir, 06 janvier 2014 à 22:28 | | Répondre
Nouveau commentaire