22 février 2014

Pourquoi c'est mal de tester les gens qu'on aime ?

Comme je suis grave hargneuse et motivée, je me suis payée une séance avec une coach. Nous avons parlé de moi, de la rupture, des raisons de cette rupture (pas eu besoin de me gratter jusqu'à l'os, je les connaissais déjà ces raisons, et d'ailleurs je les approuvais).

Un des principaux problèmes, c'est que je me suis toujours très vite relâchée, pour tout. Epilation, régime, sport, coquetterie, affection. Quand elle m'a demandée pourquoi, je lui ai dis que souvent, je me cachais derrière l'excuse du "oui mais s'il m'aime, il s'en fichera de ça".

Ouais sauf que cocotte, il a beau t'aimer, quand tu es un tue-l'amour sur pattes, l'amour reste, mais la magie part, et t'es bien embêtée quand une autre offre cette magie à ton ex, quand bien même elle ne sera jamais TOI.

Son verdict ? "Dans ce que vous me dites, j'ai comme l'impression que vous testez un peu l'amour des gens... Vous les mettez à rude épreuve, car vous ne vous aimez pas, et vous aimez les voir rester malgré votre comportement".

Gloups.

Mais si j'aime tester l'amour des gens, en ne foutant rien mais en attendant tout de leur part, ça ne peut mener qu'à la catastrophe. Je suis forcément malheureuse, au bout du compte. Alors que depuis la rupture, je me remets à m'épiler les aisselles (ça fait du bien, mine de rien, de se dire qu'en levant les bras on aura moins honte, du coup je le fais à chaque douche), je porte des bas, de jolis soutiens-gorges, je prends soin de moi, je vais revoir ma nutritionniste, je sue trois litres d'eau par jour sur mon vélo... Et tout ça, bien que ce soient des efforts, ça me fait du BIEN ! Quand j'ai fini mon sport, je ne me dis plus "ouf, une bonne chose de faite". Cela va vous paraître complètement ahurissant venant de moi mais je me dis : "Bon... j'y retourne !". Deux minutes sans sport et ça me manque déjà. J'ai découvert le plaisir de me sentir belle, de ressentir mon corps... Et ça vaut forcément quelqu'un qui reste malgré votre connerie, en terme de bien-être. Surtout qu'en plus de vous faire du bien, si vous l'aviez fait avant, votre amoureux serait sans doute resté et vous vous sentiriez encore mieux.

Bref, c'est tout bénéfice, et je regrette de ne pas m'en être rendue compte avant. En couple ou pas, en pleine misère à cause d'une rupture ou pas, il faut prendre soin de soi, ne pas se relâcher en deux minutes pour voir qui nous aime vraiment ou pas, car même si on peut nous aimer malgré cette tendance à se traîner comme une larve, ça ne donne tout de même pas envie de  continuer. Cela n'inspire pas confiance. Cela n'est pas... magique.

Prendre soin de soi, c'est la clé. Lorsque j'ai dit à ma coach que j'étais amoureuse, que je savais qu'il m'aimait aussi, et que c'était donc bête que mes efforts, en plus de me faire du bien, ne puissent pas nous permettre d'avancer ensemble lui et moi, elle m'a dit une chose très importante : "La première personne à reconquérir, c'est vous-même".

C'est terriblement vrai. Si je ne m'aime pas, j'aurai un comportement qui fera en sorte que l'amour qu'on me porte perde de sa fantaisie. Car forcément, le fait de dire "si tu t'aimes pas, personne ne t'aimera" est un peu expéditif. Bien sûr que l'on peut t'aimer, mais ça se passera forcément mal. Comme elle me l'a dit, il est aussi difficile de recevoir que d'aimer. Il est aussi difficile de se montrer à la hauteur de tout l'amour qu'on nous donne, que de simplement ressentir de l'amour pour quelqu'un.

Moi perso, ça me fait réfléchir, quand bien même ça sera une évidence pour beaucoup d'autres.

Posté par JeuneAnecdotique à 22:12 - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur Pourquoi c'est mal de tester les gens qu'on aime ?

    Mmmh ta coach a à la fois raison et tort. Raison dans la mesure où en amour, rien n'est jamais acquis, même plusieurs années après. Mon ex en a fait la douloureuse expérience quand je l'ai largué en lui disant qu'il n'était plus l'homme dont j'étais tombée amoureuse. C'était cruel mais vrai.
    Tester n'est pas un mal car les goûts de ton homme peuvent évoluer.
    Mais elle a tort dans la mesure où, par exemple, une épilation se fait non pas par "amour" mais par envie. Si tu te sens obligée de faire quelque chose pour plaire à ton homme c'est qu'à la base tu ne lui conviens pas. La "magie" ça va bien pour les ados mais dans une relation qui se veut durable c'est... anecdotique. Même si c'est clair que devenir une larve n'est pas la meilleure solution du monde.
    En tous cas si elle t'a motivée c'est le principal, et elle a entièrement raison sur un point : la première personne à reconquérir c'est toi même !

    Posté par Kariana, 23 février 2014 à 05:32 | | Répondre
  • Je comprends bien que l'amour, c'est au dessus de tout ça. Mais j'atteins parfois des sommets... Ok, ne pas s'épiler n'est pas un comble. Mais quand en plus ta nana te reçoit toujours en pyjama, que tu dis "je vais faire du sport" et que deux jours après tu abandonnes, que tu te plains de ta centaine de kilos mais que tu bouffes comme un porc sous ses yeux, et qu'en plus tu ne lui montres pas, affectivement, assez que tu l'aimes vraiment... C'est une accumulation. L'épilation, ce sont des petits détails, qui montrent qu'on prend soin de soi, qu'on est pas juste dans le "forcé" pour dire "hé je prends soin de moi, ta vu ta vu!". Faire du sport ne suffit pas, c'est ma motivation en général, et mon respect et amour de moi-même que je fais actuellement évoluer :)

    Posté par JeuneAnecdotique, 23 février 2014 à 18:02 | | Répondre
  • Je pense que le socle fondamental est qu'il faut qu'on s'aime et qu'on soit bien avec soi pour que les autres aient envie de nous aimer et de rester avec nous. Maintenant une histoire d'amour peut se terminer car la vie nous a changé, ça on n'y peut rien.

    Posté par Oscara, 23 février 2014 à 18:12 | | Répondre
    • Oui, si on ne s'aime pas, les autres auront beau nous aimer de tout leur coeur, ça ne peut pas marcher, notre comportement ne le permet pas.
      Après, je suis très romantique dans le fond, et pour moi, l'amour peut soulever des montagnes lorsqu'il est sincère :)

      Posté par JeuneAnecdotique, 23 février 2014 à 18:22 | | Répondre
  • Je comprends bien que l'amour,

    Posté par Adilin, 24 février 2014 à 17:17 | | Répondre
  • Bonjour

    C'est vrai que si trop de fois, on ne prend pas soin de soi, la magie peut partir petit à petit. Mais prendre soin de soi (se maquiller, se faire belle, s'épiler, etc.) doit se faire parce qu'on a envie de le faire pour soi avant de le faire pour les autres.

    Posté par Epilation Laser, 06 mars 2014 à 07:35 | | Répondre
Nouveau commentaire