26 février 2014

Chers ex,

2

Chers ex,

Renier votre existence m'a déjà effleurée l'esprit, mais j'ai chacun quelque chose à vous dire. J'avais envie de faire une lettre à mes ex, comme ça, parce que c'est souvet ce qu'on a envie de faire à 1h du matin (s'il est déconseillé de se coucher après minuit, ce n'est pas pour le sommeil, foutaises ! c'est parce qu'après minuit, nous sommes cons comme des casseroles et nos langues se délient).

Benoît. Tu as été mon premier amour. Je t'ai aimé fort beaucoup, peut-être un peu trop. En bonne débutante de l'amour qui se respecte, j'ai fait l'erreur de tout te donner. Je n'aurais pas dû. Je t'ai étouffé, et je me suis oubliée. Je ne regrette pas forcément de t'avoir connu, car j'ai appris absolument tout ce qu'il ne fallait pas faire dans une relation amoureuse. J'ai appris qu'il ne fallait pas se laisser insulter, se laisser manquer de respect, s'oublier au profit de l'autre trop souvent, ni donner tout ce que l'on a jusqu'à la dernière goutte, car l'autre peut toujours partir. J'ai aussi appris grâce à toi que les mecs peuvent vraiment être cons quand ils s'y mettent. Merci d'avoir existé, mais surtout, merci de m'avoir quittée. Car ensuite, j'ai pu rencontrer...

Damien. Tu as été mon second amour. Je suis montée très vite, un peu comme le roller coaster. J'avais besoin d'oublier Benoît, et pourtant tu as été plus que ça. Tu t'es imposé très rapidement dans mon coeur. J'ai voulu faire ma vie avec toi, j'ai voulu tout abandonner pour toi. Bref, je t'ai aimé sans avoir retenu les leçons de ma première relation. Faut dire que notre situation était un poil compliquée. On a jamais trop fait dans le simple. Je suis désolée de t'avoir laissé, de t'avoir fait du mal, mais je ne regrette pas... Je n'étais pas heureuse, et je ne t'aurais sûrement pas rendu heureux non plus. Et puis, au moment où le lien s'est cassé dans mon coeur, que j'ai commencé sans trop le savoir à me rendre compte que ça ne marcherait pas...

Nipuna, tu es arrivé. Mon dieu. Tu étais parfait. J'ai eu l'impression de flotter sur un nuage de coton. Tellement parfait, tellement de passion, tellement tout. Tu es le premier à m'avoir comparée à un ange. Tu es le premier à m'avoir tout donné, comme ça. Le premier à m'avoir fait sortir de ma coquille, même si ça n'était pas encore assez. Je ne t'oublierai sûrement jamais, car tu es l'amour le moins douloureux que j'ai pu avoir. Avec toi, j'étais bien. J'étais heureuse, vraiment. Et tu es le premier dont je puisse dire cela. J'étais sur la retenue, à cause de mes anciennes relations. J'avais déjà tout donné, et j'avais peur de refaire la même erreur. Et pourtant, qu'est-ce que je t'aimais... J'essayais déjà d'imaginer la tronche de nos gosses, ils auraient eu tes grands yeux, mais auraient tenu leur couleur verte de moi. Sacrés beaux gosses. Je me suis rendue compte de trop tard des erreurs que j'avais faite. D'un côté, je me dis que je n'aurais pas pu faire autrement. Même avec de la volonté, lorsque je t'ai rencontré, je souffrais encore de ce qu'on avait pu me faire. Je n'aurais pas pu faire beaucoup mieux. C'est le passé. A présent, je suis guérie, et prête à donner tout l'amour du monde. Grâce à toi. J'ai réappris à aimer l'amour, plutôt que le conchir. J'ai appris à vouloir le bonheur de quelqu'un, le tien, pas seulement le mien... Et c'est peut-être ça, le vrai amour.

Vous trois, on aura eu beau avoir quelques frictions, je ne vous oublierai pas. Chacun, vous m'avez faite grandir, évoluer. Même dans la souffrance, j'ai mûri, et je suis fière de ce que je suis à présent. Mon âme romantique ne peut m'empêcher de croire que les amours que j'ai vécu sont la source de ce que je suis à présent. Une jeune femme, certes fragile, mais ambitieuse, généreuse, et prête à tout tant que le jeu en vaut la chandelle.

Bisous bisous. Soyez heureux.

Posté par JeuneAnecdotique à 01:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Chers ex,

    je ne sais pas trop quoi dire de constructif, tout ce qui me viens à l'esprit c'est "c'est beau!"

    Posté par Cari, 26 février 2014 à 16:37 | | Répondre
Nouveau commentaire