17 mars 2014

Pourquoi il me déçoit ?

Il se trouve que vous êtes tellement amoureuse d'un mec que vous acceptez tout de lui, même qu'il vous fasse poireauter en attendant qu'il quitte sa copine, quand bien même vous étiez sa copine bien avant elle. Mais bon, vous y croyez. Il est pas vilain, après tout. Il dit des choses tellement jolies, vos sentiments sont réciproques, vous avez tous les deux envie de passer votre vie ensemble que vous pouvez bien souffrir en silence et le laisser en paix le temps qu'il trouve le courage d'accomplir sa besogne. Le temps passe, les promesses passent aussi, mais rien de concret. Par contre, des déclarations et des séances de forniquage, vous en avez. Mais c'est tout. C'est toujours avec elle qu'il part en week-end, et c'est toujours vous qui vous retrouvez ignorée comme une pauvre chaussette (que vous n'êtes pas, soyons clair).

Un soir où le bougre a l'air de nouveau en pleine hésitation, en mode "ouais mais elle est gentille je vais peut-être pas la quitter", vous avez mal, vous souffrez, vous avez juste envie d'aller sous la couette. Il veut que vous vous rappeliez plus tard, vous refusez, ça ne lui plait pas, parce que ça serait bien de continuer à avoir les deux nanass en même temps. Vous raccrochez et envoyez un SMS pour dire qu'il vous déçoit et que c'est tant pis.

A peine cinq minutes plus tard, son nom s'affiche. Il vous appelle. Vous décrochez, vous vous dites que vous allez enfin recevoir tout l'amour que vous méritez... Et c'est une voix de fille qui vous répond. Une fille qui parle un peu comme un bonhomme, tu hésites presque à lever les mains en l'air en tendant tes billets, mais ce qu'elle dit fout un gros coup de ciseaux sur le dernier nerf survivant de toute cette histoire. Elle t'agresse, te parle mal, te dit que c'est plus la peine de lui envoyer des messages, que c'est bien fini.

C'est bien fini? Ah ouais? C'est bien fini? Et toutes ces fois où pour mon propre bien j'ai voulu couper les ponts, et où IL a refusé pour pouvoir se remettre avec moi un jour? Cette fois où en voyant les SMS que j'avais envoyé à un mec, il a complètement pété un câble, puis est revenu dans mes bras avec des mots d'amour? Cette fois où il a dit qu'il faisait tout pour la quitter, que c'était elle qui s'accrochait? Ces fois où il m'a faite jouir, où il a joui en moi, alors qu'elle était en train de lui envoyer des SMS?

Vous avez mal. Vous craquez. Elle n'aurait pas dû dire ça. Il n'aurait pas dû la laisser vous dire ça. Est-il stupide ? Est-il idiot ? A-t-il un coeur ? Est-il un minimum empathique ou bien, plus vraisemblablement, ne pense-t-il qu'à sa petite gueule d'égoiste ? Pourquoi ne l'a-t-il pas empêché de vous parler ? Il aurait dû savoir que ça vous enfoncerait, que ça vous ferait du mal. Il aurait dû savoir que vous souffriez, qu'il ne fallait pas vous pousser à bout. Il aurait dû se douter qu'en laissant sa copine venir pavaner devant moi après tout ce que j'avais supporté chaque minute de chaque jour par amour pour lui, j'allais tout lâcher.

Soit il est complètement idiot (faut pas le négliger), soit il le SAVAIT et ça lui fait bien plaisir de pouvoir rejeter la faute et le sale boulot sur moi.

De toute manière, si je n'avais rien dit, est-ce que cela aurait changé quelque chose au passé ? Nous avons bien couché ensemble moult fois il me semble ? Il m'a bien promis des tonnes de fois de la quitter bientôt bientôt bientôt? C'est bien lui qui a fait ça, oui ou merde ? Sa famille peut confirmer pour avoir été présente lorsque j'ai dormi chez lui à peine deux jours avant cette fin dramatique ! Je n'ai fait que dire la vérité, dans le fond. Même si j'aurais préféré n'avoir aucune raison de la dire, aucune raison de craquer, j'aurais préféré qu'ils me foutent la paix et me contenter d'aller mal sans plus. Mais ils ne m'ont pas foutu la paix. Il l'a laissée m'appeler, m'enfoncer encore davantage qu'il ne l'avait fait lui-même. Et il s'étonne que j'ouvre ma gueule... C'est flagrant de ce qu'il pensait de moi. J'étais une pigeonne bien agréable à baiser. Une pigeonne, ça ne parle pas. Une pigeonne, ça n'a pas trop d'humeurs.

Je ne suis pas une pigeonne.

Voilà le décryptage de ce qu'un homme qui a tort et qui se prend la merde qu'il a semé dans la gueule peut vous rétorquer :

"Merci ta réussi je suis célibataire et va te faire."

 

Bien sûr Arthur. C'est toi qui a refusé de me laisser partir, qui m'a retenue à chaque fois avec tes promesses. C'est toi qui étais bien consentant pour venir dormir chez moi ou me laisser dormir chez toi, me faire l'amour, te faire sucer, te faire payer la bouffe... Mais oui, je suis une vilaine méchante et c'est MA faute si tu es célibataire, ce n'est pas DU TOUT parce que tu as fait de la merde en jouant avec le coeur et les sentiments de la femme qui t'aimait plus que sa propre vie. Non, non, hein...

Je t'ai que ça servais a rien, tu voulais juste me cassé les couilles !

Alors non, tu ne me l'as jamais dit. Au contraire, tu m'as dit que tu la quitterais. Mais bon, c'est bien facile d'être amnésique quand on a pas envie de prendre ses responsabilités. En plus, même si j'aurais préféré que ça n'arrive pas comme je l'ai dit plus haut, ça a quand même eu une certaine utilité : même pas un mois ensemble et elle ne passait déjà plus les portes tellement elle était cocue. C'est beau l'amour, valait peut-être mieux qu'elle trouve quelqu'un qui la respecterait, non ? Quoi que tu fasses, c'est un fait : toutes les deux, tu nous as traité comme de vulgaires merdes. Ce serait trop beau que tu t'excuses mais même si tu le faisais, tu resterais celui qui a traité deux jeunes filles comme des mouchoirs et des trous à baiser.

Pour ce qui est de juste vouloir te casser les couilles... Bah bien sûr, voilà encore une preuve de ton égocentrisme, pauvre mec. Le gars, ça fait juste un mois que je vivais pour lui, que je lui prouvais mon amour à chaque seconde de la journée, que j'acceptais tout et n'importe quoi, que je n'abandonnais pas, que je m'épuisais à supporter cette situation, que je souffrais... Mais oui, bien sûr, c'est JUSTE pour te casser les couilles, c'est pas juste parce que j'ai un coeur, que je suis humaine, et que j'ai pas supporté ce truc en trop. Le truc qui venait juste après le week-end en amoureux qui m'avait déjà pas mal amochée. La pauvre a mal choisi son moment pour venir me titiller. Comme je suis sympa, que c'est sans doute mieux pour ta pauvre conscience d'imaginer que je suis une harpie sans coeur qui ne cherche qu'à faire du mal aux autres, oui oui, c'était juste pour te casser les couilles, d'ailleurs je voulais tellement te casser les couilles que j'ai accepté de souffrir un bon moment avant de craquer. Parce que casser les couilles de quelqu'un dès le début c'est pas marrant.

Genre si tu ne m'as pas personnes personnes ne m'auras... 

Morte de rire (en fait, même pas.) Mais trou du cul, arrête de t'embrasser dans le miroir et regarde la vérité en face : c'est TOI qui m'as fait toutes ses promesses ! C'est TOI qui a piétinié mon coeur comme une cigarette qu'on jette sur un trottoir ! C'est toi qui a maintenu le contact entre nous depuis notre rupture, toi qui m'a empêché d'aller de l'avant en disant qu'on se remettrait ensemble, toi qui m'a raconté votre vie pour me dire à quel point ta copine ne te rendait pas heureux, toi qui as dit que sans moi tu aurais déjà pété un câble, toi qui as dit que je pouvais te considérer comme acquis, toi qui as dit que tu voulais faire ta vie avec moi, toi qui étais que j'étais la personne de tes rêves, toi qui as dit que sans moi ta vie n'avait plus de saveurs, toi qui as... MERDE, faut-il que je continue???? Et il ose dire que je suis juste une groupie, le genre qui tue son idole pour que personne ne sorte avec ? C'est plutôt lui qui ne supportait pas que je sois avec quelqu'un, qui pétait des crises monstres mais qui refusait à côté de quitter sa racaille... Non mais merde, on croit rêver ! C'est quoi ce mec ?

ne fais même pas l'effort de réfléchir pour m'écrire quelque chose, tu gâcherait tes neurones pour rien 

Le truc bien avec moi, c'est que je ne suis pas bête, je ne gâche pas mes neurones lorsque je réfléchis, ma réflexion est toute naturelle. On continue quand même dans le délire du "ferme ta gueule". Sa mère est adorable, m'a dit qu'elle aimerait que son fils respecte les filles... Je suis désolée pour elle qu'elle ait un fils aussi irrespectueux. Elle ne mérite pas ça, hélas...

et ne viens pas chez moi je te jetterais direct dehors sans te parler. Bref a jamais

Le pire, c'est qu'il continue de croire que je veux encore de lui après ce qu'il vient de me faire vivre. Va falloir planter une aiguille dans son crâne histoire de le dégonfler parce que c'est pas possible là. Le mec te traite comme une vraie merde, te balade pendant un mois avec des promesses de malade, te fait l'amour dès qu'il peut, te promet de la quitter et de rester toute sa vie avec toi... Pour ensuite changer d'avis dès qu'elle se montre gentille plus de deux heures... Et bien sûr, la laisser t'appeler et mal te parler comme si c'était normal. Par contre toi c'est pas du tout normal que tu sois en rogne, n'est-ce pas. Ensuite, t'insulter, te traiter comme si tu n'étais qu'une garce satisfaite de sa connerie alors que tu es juste au bout du bout et que tu n'as plus rien à donner. Tu es juste tellement mal que tes parents se rassemblent autour de toi sans comprendre quoi faire ni quoi dire. Parents qui sont plutôt du genre à te laisser gérer tes histoires dans ton coin, mais bon, on t'entend dans tout l'immeuble alors eux au moins s'inquiètent que tu te sentes mal... ça en fait déjà deux...

(il faudra remarquer qu'il vous croit capable de venir ramper sur son paillasson... Mon dieu, cet ego... Il se rend pas compte, je crois...)

Quelque chose me saute aux yeux. Ce mec ne sait pas ce qu'est l'amour. Il était adorable lorsqu'on était en couple, m'a faite rêver jusqu'à la dernière minute. Je voulais vraiment passer ma vie à ses côtés. Et au final, quoi ? Il suffit que sa copine soit pas trop chiante pendant deux jours et il se remet à douter, à remettre en cause toutes ses promesses, et la laisser m'appeler... Un homme qui vous aime, fait tout pour être avec vous. Un homme qui vous aime, s'il peut empêcher que vous vous preniez un coup de massue comme celui que j'ai pris lorsqu'elle m'a parlé au téléphone, il le fait (c'est pas sorcier, tu lui enlèves le téléphone des mains). Un homme, s'il vous aime, la nana, il la quitte en deux minutes. Un homme, s'il vous aime, ne se sert pas de vous juste pour baiser et avoir des fellations. Un homme, s'il vous aime, tient ses promesses. Un homme, s'il vous aime, il ne vous fera jamais pleurer comme j'ai pleuré hier soir. Un homme qui vous aime rendra votre vie plus simple. Un homme qui vous aime n'agira pas comme le pire des enculés pour ensuite vous insulter et laisser peser la responsabilité sur vos épaules alors que c'est lui qui n'a pas su contrôler sa langue et sa bite. Un homme qui vous aime ne fait pas que vous écrire des déclarations d'amour... Il vous prouve cet amour.

Un homme qui vous aime, ce n'est pas ce que celui-ci m'a fait subir ou a fait subir à sa dernière copine. S'il m'aimait, s'il l'aimait, rien de tout ça ne serait jamais arrivé. La seule personne dont il se soucie, c'est lui. La preuve, la seule chose qui le perturbe, c'est d'être célibataire et de me rejeter la faute dessus, ce n'est pas de m'avoir brisé le coeur, d'avoir été malhonnête avec nous deux, d'avoir une leçon de vie à retenir de son comportement de minable...

Un homme qui vous aime, vous n'aurez jamais besoin d'écrire tout ça comme moi pour ne pas craquer. Vous aurez plutôt envie de passer du temps avec lui, de voir son sourire.

Un homme qui vous aime, vous le reconnaitrez tout de suite.

Posté par JeuneAnecdotique à 16:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Pourquoi il me déçoit ?

    Bien sûr, je ne connais pas toute l'histoire, mais il me semble qu'il est vraiment toxique et comme tu le dis, il n'aime que lui et ne s'occupe que de son plaisir. C'est sûrement trop tôt pour l'entendre mais tu seras tellement mieux sans lui, courage, va falloir être forte, il va surement essayer de revenir en te disant de belles paroles...

    Posté par la fille h, 17 mars 2014 à 17:13 | | Répondre
  • J'ai vécu exactement la même chose. Ton histoire m'a touchée, émue, énervée et déçue. Je pensais pas qu'ils étaient plusieurs comme ça, je pensais pas qu'ils pouvaient être plus d'un à être aussi odieux et prétentieux.
    Bref. Je te soutiens, je te comprends et je te souhaites tout le meilleur.

    Posté par High Girly, 17 mars 2014 à 17:50 | | Répondre
  • "Le pire, c'est qu'il continue de croire que je veux encore de lui après ce qu'il vient de me faire vivre. Va falloir planter une aiguille dans son crâne histoire de le dégonfler parce que c'est pas possible là." Cette citation je l'adore ! Non mais quel culot il a pour dire ce qu"il a dit ! Je t'admire vraiment pour avoir tenue dans une telle situation. J'ai plus ou moins subit la même chose sauf que moi j'étais celle qui vivait avec. Si j'avais eu le dixième de culot que tu as mis dans cette article ou encore quand tu as déballé la vérité à l'autre fille, mon sale connard d'ex aurai passer un mauvais quart d'heure. Courage ! même si c'est dure et que ça prend du temps on fini par s'en remettre même si il reste toujours quelques cicatrices.

    Posté par Claire-F, 17 mars 2014 à 18:56 | | Répondre
  • J'ai suivi ce que tu as bien voulu exprimer ici de ton histoire avec lui. Au final je ne m'attendais pas à ce que ça explose avec une telle violence pour toi. Alors tiens bon, ton chemin est déjà fait et quasiment clos avec cet "homme" (oui il faut bien y mettre des " " parce qu'il n'a pas l'air d'avoir assez de coui**** à cet instant pour porter ce qualificatif). Je n'ai jamais vécu ton histoire, encore moins cette violence, néanmoins une histoire à 3 bien malgré moi oui. Avec tous les rebondissements et la rage d'une petite amie très possessive. Aimer c'est aussi protéger la personne qu'on aime le plus parfois. Alors il m'a éloigné de sa vie mais pas de son cœur. Comme quoi on n'a beau se blinder, apprendre encore et toujours à donner, à partager, à aimer, l'Amour nous tombe dessus, nous emporte mais est rarement évident à apprivoiser. Je te souhaite d'être plus sereine après l'orage. Tu as trop déjà trop traversé pour te laisser t'emporter ;)

    Posté par Oly, 17 mars 2014 à 23:50 | | Répondre
  • Ecoute, ma belle, maintenant que tu t'es défoulée, calme-toi (cette phrase ressemble à une sorte de reproche-morale, mais en fait non, si on change le ton c'est pas ce que je veux dire é.è). Tu as mis d'énormes espoirs en lui et il t'a piétinée, n'y penses plus. Prends soin de toi, laisse le tomber comme la pauvre merde qu'il est, ne te torture pas.

    Posté par Decay, 18 mars 2014 à 23:01 | | Répondre
Nouveau commentaire