30 mars 2014

Pourquoi vouloir récupérer un ex ?

Je vais écrire un article qui n'intéressera pas forcément tout le monde : Pourquoi, et surtout comment, récupérer son ex ?

Déjà, la première question, et la plus importante, POURQUOI ?

Il faut savoir qu'il ne suffit pas de montrer ses nénés pour que votre ex revienne, cela va vous demander de grandes remises en question sur vous-mêmes, une réelle évolution et donc des efforts et du travail. Et même si vous le faites avant tout pour vous, pour vous améliorer, il y a toujours des moments où l'on se motive grâce à la personne qu'on aime. Alors il vaut mieux que cette personne et surtout votre relation en vaille la peine.

Mon premier copain, j'ai voulu le récupérer. C'était un réflexe plus humain que dicté par de sincères sentiments amoureux. Je me suis fait plus de mal que de bien en faisant tout mes efforts pour lui, pour la simple et bonne raison que la relation n'en valait pas la peine. Du coup, certes, jai perdu dix kilos, j'ai évolué, toujours est-il qu'en apprenant qu'il avait une copine trois mois plus tard, je me suis retrouvée dans la baignoire avec des cachets à la main. C'était du deséspoir, peut-être de l'obsession, mais pas de l'amour.

L'homme que je connais depuis huit mois, ça ne s'est pas du tout passé comme ça. A aucun moment je n'ai pensé à mourir, à m'arrêter de vivre, à me laisser sombrer. Et pourtant, c'est celui que j'ai le plus galéré à récupérer et j'ai réussi. Cet homme m'a toujours rendue heureuse, depuis le début, et ce n'est pas la rupture qui a modifié ce qu'il m'inspirait. Je me suis battue, je me suis améliorée, pour moi, pour lui, pour nous, pour ma vie. J'ai réussi, et c'est à moi la première que ça profite. Pour cette raison, il est celui qui méritait ces efforts : jamais, même dans les plus mauvais moments, il ne m'a fait retomber dans la dépression comme les précédents.

Prenez quelques jours pour pleurer après la rupture, essayez de ne pas harceler votre ex. Non pas pour le récupérer, mais pour réfléchir et essayer de voir objectivement si vous DEVEZ le récupérer. Vous rendait-il heureuse ? Imaginez-vous votre avenir avec lui et est-ce seulement votre ego qui en prend un coup dans cette séparation ? Etes-vous prêt à évoluer, à devenir meilleur, sur le long terme et non pas juste trois jours pour faire genre ?

Lorsque mon homme a repoussé la fille avec qui il était pendant notre rupture, elle était exactement dans ce cas de figure. Elle l'a harcelé (se réveiller et voir 60 messages sur le portable de son mec... voilà voilà), lui a fait toutes les déclarations qu'elle n'avait pas faite lorsqu'ils étaient ensemble, a voulu recoucher avec lui, a dit qu'elle ferait tous les efforts du monde.

Sauf que les efforts qu'il lui demandait allaient tous à l'encontre de sa personnalité à elle. Cela se voyait comme le nez au milieu de la figure qu'ils ne voyaient pas le couple et l'amour de la même manière. Elle voulait le garder car c'était sympa d'être avec lui, car il était gentil, pas parce qu'elle voyait sa vie avec lui. Alors, les efforts, je n'en aurais pas donné cher. Il faut être persuadée, il faut être motivée pour entamer un aussi gros travail sur moi-même. Et ce n'est pas pour une amourette que l'on peut y parvenir.

Lorsqu'on a vu si oui ou non, nous voulions vraiment récupérer notre homme, il se pose une colle... Oui mais COMMENT ?

J'ai lu tout et n'importe quoi. J'ai dépensé au moins 200 euros dans des guides pour rendre les hommes fous de désir, faire revenir notre ex, je me suis même payée une coach en relations amoureuses. Pour vous dire, j'étais vraiment tarée cinglée araignée au plafond motivée. J'ai essayé au début d'appliquer leurs conseils, de les suivre à la lettre, mais je n'ai pas réussi. Tout simplement car ces conseils, ce n'était pas MOI, ce n'était pas NOUS.

Ce qu'on nous conseille souvent, c'est un SILENCE RADIO. Aucun contact pendant un mois minimum, histoire que vous manquiez à votre ex, de récréer le désir, mais aussi et surtout de vous reconstruire et vous remettre dans le bain de la vie, pour VOTRE bonheur. Cette deuxième partie est pleine de bon sens car c'est grâce à elle que j'ai réussi ma mission : je me suis bougée le cul, et même si j'avais envie d'abandonner au bout de deux jours, je me suis foutue une gifle et j'ai continué. Maintenant, ce ne sont plus des efforts mais des habitudes.

Je mange mieux, et moins. Mes troubles alimentaires sont toujours là, mais je sais les attraper par le col et les maîtriser. Je me bouge, je fais du sport, je me suis inscrite à la salle de sport avec lui, et j'adore ça. Je suis enfin guérie de mes anciennes relations et j'ose de nouveau me livrer, exprimer mes sentiments sans honte, être collante si j'ai envie d'être collante, dire je t'aime si j'ai envie de dire je t'aime, et apprécier le contact de la peau de mon amoureux sans me sentir oppressée par un poids dont j'ignorais l'origine. Et blabla, blabla, je ne vais pas vous faire la liste de tout ce que j'ai amélioré en moi. On s'en fout, ce ne sera pas forcément la même chose pour vous !

Ce que je peux vous dire, c'est que ces problèmes n'étaient pas irrémédiables. Ce n'est ma personnalité que j'ai changé (là par contre, je n'y arriverai vraiment que deux jours), c'est mon hygiène de vie. Et j'ai aussi réfléchi à ce qui a fait que nous en sommes arrivés là, et par chance, je savais très bien pourquoi, alors je n'ai eu aucun mal à identifier le problème et voir si, oui ou non, c'était quelque chose que j'avais envie de changer ou pas. OUI, c'était quelque chose que j'avais envie de changer, car le manque de tendresse dont je faisais preuve par exemple, me faisait mal au coeur. Je suis cucul, je suis romantique, je pense que mes lectrices le savent. Si j'étais froide, distante, c'était par peur, mes anciennes relations m'ont vraiment mise en boule, et je n'arrivais pas à m'ouvrir. Et pourtant, je l'aime, mon dieu que je l'aime.

Je m'étale, comme d'habitude. Revenons à nos brebis.

Première chose à faire : ADAPTEZ-VOUS ! Vous connaissez mieux votre ex que tous ces guides qu'on nous vend comme la solution miracle. Ils avaient beau me conseiller le silence radio, de coucher avec d'autres mecs, de ne pas le voir, de ne pas coucher avec, de ne pas lui faire de déclarations d'amour... J'ai hésité. J'ai beaucoup réfléchi. Finalement, je me suis dit que Nip, je le connaissais par coeur. Et que leurs conseils, c'était juste le meilleur moyen de le perdre à jamais. Il avait besoin que je lui dise ce que je ressentais pour lui, il avait besoin de me redécouvrir, il avait besoin de voir que nous deux, ça marchait, il avait besoin de pouvoir comparer, de pouvoir réfléchir, de pouvoir se remettre également en question. Et ce n'était pas possible en disparaissant de sa vie. J'ai voulu disparaître, pour mon bien. Je souffrais atrocement lorsqu'il était avec l'autre fille, j'avais envie de m'arrêter de vivre, de creuser un trou et d'y passer le reste de ma vie. Mais je me faisais violence, et je continuais à me battre pour lui, à lui montrer qu'il ne savait pas encore à quel point je pouvais l'aimer. Car c'était bien là le noeud de notre rupture : il n'avait pas tout l'amour dont il avait besoin, venant de moi. Je me suis sortie les doigts du cul, et je lui ai montré que cet amour existait et que j'étais capable de lui exprimer. Pas seulement deux minutes avant de redevenir comme avant.

J'ai tenu plus d'un mois comme ça. Cela m'a valu beaucoup de crises, de souffrance, mais au fond, je suis restée debout. Même lorsque j'ai crisé sur la fin à cause du coup de fil de sa poulette, le lendemain, j'étais debout, souriante, et prête à avancer. J'avais mes coups de mou, mais rien de définitif.

Ne jamais abandonner. Même si votre homme ne revient jamais, vous ferez profiter un autre homme de la merveilleuse personne que vous êtes.

C'est pour ça qu'harceler un ex ne sert à rien. Vouloir changer ce que nous sommes non plus. Parce qu'il faut pouvoir vous dire, au fond, que si l'imbécile ne voit pas à quel point il rate une personne magnifique, d'autres pourront avoir la chance de vous combler ! Et ce n'est pas en changeant notre personnalité que c'est possible. Devenir meilleur, oui. Etre quelqu'un d'autre, NON.

Alors je vais finir en vous disant ce qui s'est passé depuis le dernier article.

Ils ne sont plus ensemble. Nous sommes de nouveau en couple. Malgré l'acharnement dont elle a fait preuve pendant quelques jours, il a l'air de s'être rendu compte qu'une meuf marrante et gentille une fois sur trois, ce n'est pas forcément la femme de sa vie. Nous faisons des projets, nous voulons nous poser ensemble, acheter une maison, nous acheter un chien de chaque race (bon, ça, c'est moi), nous voulons passer notre vie ensemble. Cet été, nous allons au Sri Lanka ensemble, pour qu'il me fasse découvrir son pays.

Ce dernier mois aura été mouvementé. Si monsieur a franchement manqué de couilles parfois, j'ai mérité la rupture. Pour des raisons plus ou moins intimes, je ne le rendais vraiment pas heureux et je le sais. Aujourd'hui, ça a changé. Je n'ai pas mérité ce que j'ai subi pendant un mois avec son ex-meuf, mais je me dis que si j'ai pu le supporter, ce n'est pas pour rien. Je n'aurais sans doute pas réussi cet exploit pour un autre homme que lui.

A mes yeux, ce n'était qu'une passade. Il m'a dit que pour lui aussi.

Nous aurons pris un peu de temps mais ce n'est pas plus mal. Une relation ne se forge pas et ne devient pas meilleure en deux jours. Il faut le temps de poser les briques, le ciment, que tout se fixe.

La seule chose que je peux vous dire si vous êtes dans mon cas, c'est de bien réfléchir. De travailler sur vous-même. De ne pas partir là dedans sans vraiment savoir pourquoi. Une relation amoureuse ne s'improvise pas, surtout si vous êtes persuadée qu'il s'agit de la personne de votre vie.

J'en étais persuadée et j'en suis restée persuadée même quand je le détestais, même quand j'avais envie de lui arracher les testicules à la pince dans d'atroces douleurs, même quand j'étais avec d'autres hommes, même quand ça n'allait pas, même quand ça allait bien, même quand il était froid avec moi, même quand j'avais l'impression que cette situation bizarre ne s'arrêterait jamais. Toujours, au fond, je savais que je l'aimais et que c'était lui, que c'était le bon.

Peut-être que je me trompe. C'est possible, hein, même si je ne pense pas (je ne vais pas dire le contraire). Mais ma vie, c'est avec lui que je veux la passer, et c'est comme ça.

Et si la personne ne revient jamais... C'est que votre relation n'était pas faite pour durer toujours. C'est très triste mais il faut s'y préparer. On peut aller très bien avec quelqu'un, être heureux, mais que cela soit impossible d'envisager toute une vie ensemble pour autant. C'est ce qui s'est passé avec mon premier amour : nous nous entendions très bien, on se tapait énormément de délires, on avait le même humour, les mêmes goûts, et ça n'a pas changé. Mais, GOD, faudrait me payer très cher pour que je me remette avec lui !!! Objectivement, nous deux en couple, ce n'était pas possible, et surtout pas pour toujours. J'ai même envie de dire LOL, en y pensant.

Je vous souhaite bon courage... Et surtout, n'oubliez jamais que vous êtes tous et toutes de merveilleuses personnes, même quand les autres ne s'en rendent pas compte.

Posté par JeuneAnecdotique à 14:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Pourquoi vouloir récupérer un ex ?

    bien dit bon chance a toi :)

    Posté par Adam@barriere de, 03 avril 2014 à 22:55 | | Répondre
  • Je trouve très sincèrement ton histoire sordide... Je suis désolée par ailleurs de te laisser un tel commentaire qui sûrement te fera un petit pincement au coeur mais vraiment d'extérieur cette histoire n'a rien de joli. Alors oui, il est revenu.. Oui c'est ce que tu attendais mais il t'a surtout laissé tomber pour sortir avec une autre (pas juste coucher une nuit, il a eu une relation qui allait plus loin que ça). Cette autre qu'il a largué avec tout autant de délicatesse qu'avec toi. Vraiment, tu mérites mieux. N'importe qui mériterait mieux. Et je ne te connais pas, je ne vous connais pas plus. Mais ce qui dégage de cette relation c'est du malsain, des faux-semblants, toi qui te raccroche à du vide (comme à chacune de tes relations relatées dans ton blog depuis le début. Ne vois-tu pas que tu répètes ce même schéma délétère à chaque fois ?)
    Je suis désolée d'être si dure mais vraiment je m'en voudrais de ne pas intervenir. J'espère me tromper. De tout mon coeur.
    Bon courage pour la suite.

    Clem

    Posté par Clémence, 02 juin 2014 à 23:29 | | Répondre
    • Eh bien je pense sincèrement que tu te trompes.
      En effet, 9 mois de relation ne se détaillent pas en un article et il est difficile de comprendre le fond de l'histoire.
      Il est resté 8 mois avec moi alors que je ne lui donnais rien. Quand je dis rien, c'est vraiment rien, je ne voulais même pas dormir dans le même lit que lui. J'étais la banquise par excellence, mais il est resté 8 mois par amour là où avec certaines il n'est même pas resté trois semaines. Il m'a maintes fois prévenu, j'ai fait la sourde, il est parti. Point. La malchance a fait qu'une fille s'est pointée et a appuyé sur tout ce que je refusais obstinément de donner, traumatisée par mes anciennes relations dont tu parles justement.
      Pendant un mois qu'il a été avec elle, oui j'ai souffert, oui ce n'était vraiment pas du propre cette histoire et c'est bien pour ça que c'est fini maintenant.
      On habite ensemble, on est fiancés, il n'a jamais repris contact avec elle... Les erreurs, les mauvaises passes, ça arrive. Il est le premier à m'offrir tout ça, là où les autres au bout de quatre ans n'ont pas su me donner quoi que ce soit d'autre qu'une rupture en bonne et due forme. :)

      Merci de ton commentaire. Je comprends que de l'extérieur ça donne cette impression car OUI, ça a vraiment été malsain durant la période où il sortait avec une autre tout en n'arrivant pas à arrêter de me fréquenter. Mais il a mis un terme à ce problème il me semble...

      Posté par JeuneAnecdotique, 03 juin 2014 à 12:15 | | Répondre
  • je vous remercie bien pour cet article. Cela m'a permis en effet, d'en tirer quelque leçons pratiques, notamment sur le fait de positiver la situation pour éviter de faire des bêtises qu'on peut regretter à jamais.

    Posté par Sylvain Gardot, 03 avril 2015 à 12:28 | | Répondre
Nouveau commentaire