09 octobre 2014

Pourquoi je ne bois plus d'alcool ?

De mes 16 ans à mes 20 ans, j'ai bu énormément d'alcool. J'aimais bien me mettre la tête à l'envers avec ma meilleure amie, et je finissais inévitablement par vomir dans des pots de fleurs à Châtelet et à vouloir me rouler en boule en pleurnichant sur ma lamentable existence. Bien sûr, avant cela, l'alcool me rendait rigolote durant, disons, une bonne heure... Pour des heures entières de merde derrière.

Alors j'ai décidé d'arrêter. Lorsque j'ai commencé à prendre mes antidépresseurs, et que mon psychiatre m'a bien dit qu'en aucun cas il ne fallait que je consomme de l'alcool durant le traitement, je me suis dit que c'était fini les soirées où on se bourre la gueule pour un oui ou pour un non.

Depuis, j'ai très très peu bu. Mais il y a comme un problème, mon petit Houston. Ce problème, c'est les autres.

L'alcool à beau me rendre :

-Malade

-Agressive

-Déprimée

-Puante de la gueule

-Gueularde

-Immorale

-Me faire vomir dans le train de 5h00

-Me faire vomir dans la rue

-Me faire vomir dans les bars

-Et beaucoup d'autres choses encore...

 

Et bien, les gens considèrent que si je refuse de boire quelque chose qui me rend TOUT CA, c'est que je ne sais pas m'amuser. Je suis une empêcheuse de tourner en rond. Je ne suis pas drôle. Je ne sers à rien dans les soirées. Bref, je suis vraiment bête de ne pas boire. Et puis tes médicaments ça va hein, c'est pas un verre qui va...

Hier, pour la première fois depuis longtemps, j'ai bu. Je suis pourtant toujours sous traitement. Mais à force de toujours refuser et de me faire remarquer à cause de ça, j'ai voulu qu'on me foute un peu la paix. Le résultat, c'est que je n'ai même pas été plus drôle que d'habitude, j'ai été prise de bouffées de chaleurs énormes et j'ai eu un mal de crâne insupportable jusqu'à ce que j'aille au lit. Wahou... C'est super l'alcool ! Comment ça valait trop le coup !

Sérieusement, je supporte de moins en moins qu'on me juge sur mon refus à ingérer ce poison. Ce n'est même pas bon, ça rend malade (sur le court et long terme) et ça ne sert à rien. Si les gens ne sont pas foutus de vous accepter quand vous n'êtes pas soûles, oubliez-les et cherchez vous de vrais amis qui vous aimeront pour ce que vous êtes. Je suis idiote d'avoir pensé qu'on m'apprécierait davantage si pour une fois je ne refusais pas. Au bout du 5ème shot, lorsque je disais que je n'en pouvais plus, complètement affalée sur le canapé, j'avais l'impression d'être revenue au point de départ. Je devais à nouveau refuser, comme la fille inintéressante que j'étais.

Je vous le dis ; nous sommes tous de belles personnes et si vous n'aimez pas l'alcool, ne vous forcez surtout pas. Pas besoin de se rendre malade pour se faire apprécier, les gens qui en valent la peine viendront creuser d'eux-mêmes, que vous soyez sobres ou pas. J'ai la chance d'avoir près de moi des personnes qui le font, mais ce n'est pas le cas de tout le monde.

 

Et si vous aimez ça, je vous dis tant mieux ! Avec modération, bien sûr ! Mais ne forcez pas les autres à faire comme vous, nous sommes tous différents, et bien heureusement d'ailleurs.

Posté par JeuneAnecdotique à 15:27 - - Commentaires [20] - Permalien [#]


Commentaires sur Pourquoi je ne bois plus d'alcool ?

    Je n'ai jamais été une grosse buveuse, je ne me suis jamais rendue malade à cause de l'alcool, je n'aime pas ça et tant pis si les gens ne comprennent pas :) D'ailleurs je vois pas pourquoi on devrait se bourrer pour s'amuser, bien au contraire.

    Posté par Délices de Minie, 09 octobre 2014 à 16:18 | | Répondre
    • Malheureusemennt j'ai un entourage qui aime beaucoup boire, c'est énervant à force de se faire engueuler car on boit pas... Je sais pas, dans un monde normal ça devrait être l'inverse !!! Se faire engueuler car on boit quelque chose de dangereux, de mauvais pour la santé ok... Bref ! Je sais très bien m'amuser sans boire, et je m'amuse même plus quand je ne bois pas vu que je me sens bien physiquement.

      Posté par JeuneAnecdotique, 09 octobre 2014 à 23:00 | | Répondre
      • On m'a souvent fait des réflexions en soirée parce que je ne prends pas souvent d'alcool et parfois du coup on me fait remarquer que ce soir je prends un cocktail alcoolisé :p quoi qu'on fasse, on prend une réflexion (par forcément méchante)

        Posté par Délices de Minie, 10 octobre 2014 à 19:28 | | Répondre
  • Malheureusement beaucoup de personnes sont comme ça. A commencer par ma nouvelle amie de fac qui trouve ça marrant parce qu'ils font des courses de caddies dans les rues... OK. Mais on peut faire une course caddie sans être bourré... Elle était hallucinée que je lui dise que je n'avais jamais finie soûle à une soirée (d'ailleurs je ne vais pas à des soirées, les boites de nuit très peu pour moi) (au secours, je ne suis pas normale xD).

    Posté par Melgane, 09 octobre 2014 à 19:03 | | Répondre
    • Perso je préfère faire une course de caddie sans être bourrée sinon le caddie je vomis facilement dedans... lol

      Posté par JeuneAnecdotique, 09 octobre 2014 à 23:01 | | Répondre
  • C'est très bien dit... j'en avais également parler il y a qq temps dans un article sur mon blog ! Je me suis fais retirée un la vésicule biliaire puis un morceau de foie (pas à cause de l'alcool) mais tjs est-il que comme j'élimine moins bien, je préfère ne pas boire. Bah je suis pas drôle, bipolaire (je ris juste quand c'est marrant, pas tout le temps comme les gens saouls), rabat-joie... j'en passe et des meilleurs !
    J'ai de supers souvenirs de moment où j'étais saoule, avec mes copains qui étaient pas dans un meilleur état que moi, MAIS je ne regrette pas car j'ai toujours eu les lendemains très difficiles !

    Posté par Charlie, 10 octobre 2014 à 12:42 | | Répondre
    • moi aussi j'ai d'excellents souvenirs de beuverie mais des lendemains très difficiles... Or maintenant je ne supporte plus ces lendemains justement. Surtout que je me sens mal très vite du fait des médicaments alors c'est encore plus dur de profiter de "l'ivresse" si tant est que ça soit vraiment profitable.

      Posté par JeuneAnecdotique, 12 octobre 2014 à 22:45 | | Répondre
  • je te comprend, je ne suis pas une grande buveuse car j'ai horreur de vomir mes tripes. J'ai 27 ans j'ai commencer à apprécier l'alcool vers 15 et j'ai 3 grosses cuites à mon actif. Je sors peu et si je sort et que je conduis je ne bois pas. Ou amors un apéro alcoolisé puis de l'eau ou du coca.

    Et je sais trèèès bien m'amuser avec un coca à la main donc je ne juge pas les qui ne boivent pas.

    si tes amis n'acceptent pas ça...sont-ils réellement tes amis?

    Posté par Cari, 10 octobre 2014 à 13:12 | | Répondre
    • Oui l'avantage dont personne ne se plaint c'est qu'au moins on peut conduire la voiture et ramener tout le monde ! :)
      Après certes je suis plus ouverte quand j'ai bu étant donné que je suis de nature timide. Mais j'ai l'alcool très triste et je pars vite en bad trip alors je ne vais pas m'infliger ça pour à peine une heure de bonne humeur...

      Mes amis me taquinent mais mes VRAIS amis ne me font jamais chier. C'est surtout les amis de mon copain qui insistent lourdement.... :/

      Posté par JeuneAnecdotique, 12 octobre 2014 à 22:58 | | Répondre
  • je n'ai jamais connu ce type d'engrenage, ni ce genre d'amis qui poussent à la conso.
    j'aime l'alcool, oui, mais pas celui là. J'apprécie une bonne biere ou un verre de bon fin au cours d'un repas, je pourrais difficilement m'en passer lors de repas de famille ou entre amis, mais c'est juste pour accompagner les plats, rien qui ne me rende malade.

    Comme tu le dis, si ton entourage ne comprend pas pourquoi toi, tu ne peux pas prendre d'alcool, alors c'est que ce ne sont _ désolée _ que des compagnons de soirée, pas des amis.

    Posté par eclectik girl, 10 octobre 2014 à 13:13 | | Répondre
    • Même en buvant une petite coupe de champagne à un repas de famille j'ai vite chaud et mal à la tête. On me dit que c'est psychologique mais au pire, si l'alcool me donne vraiment ce type de réactions psychologiques, je n'ai aucune raison d'en boire !!!

      Posté par JeuneAnecdotique, 12 octobre 2014 à 22:59 | | Répondre
  • Salut, joli post, j'aimerais que tout le monde puisse le lire.
    Je ne bois pas par conviction religieuse mais aussi par choix, l'alcool ne m'a jamais attirer. Quand je suis arrivée a la fac, les soirées, les sorties se résumaient a faire la fête, boire jusqu’à ne plus en pouvoir, et moi je ne buvais pas. Au début les gens s'en foutait et puis petit a petit je me suis sentie marginaliser, en gros celle qui ne boit pas, ne sait pas faire la fête. Alors que je m'amuse sans boire ou fumer. Mais bon j'en ai eu marre de devoir chaque fois me justifier, de devoir limite m'excuser de ne pas avoir la gueule au dessus d'un balcon et de gerber en pleurant ma destinée en fin de soirée ou de débiter des délires un verre a la main pour finir taguer sur une photo facebook.Je n'ai jamais céder, il ne faut pas se forcer pour plaire aux autres. En gros être taxée de chiante juste parce que tu ne bois pas pour x ou y raison.

    Posté par ines, 10 octobre 2014 à 15:13 | | Répondre
    • c'est très pénible comme situation. Ca peut vite mettre mal à l'aise. C'est comme si je marginalisais quelqu'un car il ne mange pas de chips à un apéro... Bah chacun ses goûts ça ne le rend pas moins intéressant lol

      Posté par JeuneAnecdotique, 12 octobre 2014 à 23:01 | | Répondre
  • Et sinon question ? En dehors du fait de prendre un traitement (clairement tu ne devrais pas mélanger c'est certain), tu as l'air d'être la fille qui ne boit pas un verre ou un shot mais 5. La question ne serait-elle pas de boire (quand tu peux, sans traitement) plus raisonnablement ? Ca paraît con hein mais si tu gerbes, c'est que tu vas trop loin, parce que je ne pense pas que ça soit une bière ou un verre de vin qui te fasse vomir, me trompe-je ? (si oui, excuse-moi et cela sous-entend que tu es limite allergique à l'alcool mais je n'ai pas l'impression que ça soit le cas...).
    Avec un verre (max 2), tes amis arrêteraient de te faire chier parce que tu ne bois pas et tu pourrai prendre un soft le reste de la soirée et tu n'aurais ni mal à la tête ni la gerboulade.
    A mon humble avis.

    Posté par lablune, 10 octobre 2014 à 15:27 | | Répondre
    • Je bois déjà raisonnablement, c'est à dire jamais, ou à peine une gorgée de temps en temps. La raison pour laquelle j'en ai pris 5, c'est que cette soirée là j'ai clairement décidé que je n'avais pas envie qu'on me fasse chier, et j'avais beau dire "c'est le dernier hein", quand ils ré insistaient ça me fatiguait. J'ai dû m'imposer et dire plusieurs fois non pour m'épargner le 6ème... :(

      Et si, une bière m'a déjà fait vomir. Je tiens très mal l'alcool, que ça soit psychologiquement ou physiquement lol. Je connais mes limites mais elles ne sont pas très dures à dépasser. C'est pour ça que maintenant je veux ZERO alcool, car peu suffit déjà à me mettre mal.

      Malheureusement j'en suis arrivée à 5 car apparemment ce n'est jamais assez... Comme dit plus haut, j'ai dû refuser le 6ème au moins une dizaine de fois, avec limite une dissertation pour expliquer le pourquoi du comment, et j'ai eu l'impression de m'être forcée pour rien du coup. J'ai été bête de céder pour faire plaisir, moi ça ne m'a rien apporté de bon... et eux n'étaient pas satisfaits ! ^^

      Posté par JeuneAnecdotique, 12 octobre 2014 à 23:06 | | Répondre
  • Moi-même je ne bois pas d'alcool. Je n'aime pas ça et je ne vois pas l'intérêt. Et en plus quand tu vois la tronche de tes potes bourrés en soirée et qu'ils te disent "Mais prends juste un verre, ça va te détendre!", je n'ai qu'une envie de réponse : "Mais euuuh tu crois que j'ai envie d'être dans le même état que toi? Oo"

    Posté par Tribulons, 10 octobre 2014 à 15:43 | | Répondre
    • lol pour détendre ça détend c'est clair... Mais pas toujours dans le bon sens ! ;)

      Posté par JeuneAnecdotique, 12 octobre 2014 à 23:06 | | Répondre
  • indépendamment des débats sur la santé dans lesquels je ne souhaites pas rentrer, je pense surtout qu'il ne devrait pas y avoir de "normalité", dans un sens comme dans l'autre...
    Chacun devrait pouvoir faire ce qu'il souhaite sans subir de pression. Comme on dit "la liberté des uns s'arrête là ou commence celle des autres"
    Ne cède pas à la pression, boit un verre si tu en as envie et n'en boit pas si tu n'en veux pas :) j'ai plusieurs amies qui ne boivent pas du tout et ça ne pose pas de problème dans notre petit groupe d'amis, la question est plus de savoir s'amuser (en ayant bu ou pas) que de boire :) (et ça fait toujours quelqu'un pour reprendre le volant !)

    Posté par Clémentine, 11 octobre 2014 à 12:31 | | Répondre
  • Je ne bois pas d'alcool et n'en est jamais vu... Et le nombre de fois où on m'a dit que j'étais pas drole et tout ça parce que je ne bois pas.... Je trouve ça dingue aussi de "devoir" boire! J'avais fait un article à ce sujet d'ailleurs http://madame-ananas.fr/top-5-pas-alcool/

    A+
    Karine

    Posté par Madame Ananas, 12 octobre 2014 à 02:54 | | Répondre
Nouveau commentaire