22 novembre 2012

Pourquoi ils ont le droit de ne pas penser pareil ?

3051097707_1_15_YquRPzs6

J'écris cet article, non par pour donner une quelconque opinion constructive sur le mariage gay, car je pense que cela a déjà été suffisamment fait, mais pour parler de la liberté d'expression qui entoure (ou pas) ce débat.

Premièrement, lorsque j'ai vu sur mes blogs préférés une marée d'articles prônant le mariage gay, ça ne m'a pas surprise, et j'étais même contente de voir que mes blogueuses préférées ne faisaient pas partie de la quasi-moitié de la population qui pensait qu'il ne fallait pas autoriser cette union. Car, histoire que ça soit dit, je suis pour. Je rêve de me marier, d'être unie à la personne que j'aime, alors ça serait plus de l'égoïsme que de l'homophobie que de refuser ce bonheur à d'autres être humains d'égale valeur à la mienne.

Là où je suis un peu choquée, c'est de la violence que certains peuvent avoir envers ces homophobes. Alors certes, leur opinion se veut « révoltante », donc disons qu'ils le méritent. Mais réfléchissons.

Sur les photographies de manifestations « anti-mariage pour tous » que j'ai vu, il y avait énormément de personnes d'un certain âge (on ne dira pas « des vieux », mais c'est l'idée). Je ne sais pas si ce sont de méchantes personnes ou pas, je sais juste que mes grands-parents, s'ils ne sont pas contre le mariage gay, sont contre pleins d'autres choses. Ils ont été élevés dans un certain respect des normes, et même si ce sont de bonnes personnes et que la modernité des mœurs s'est construite autour d'eux, on ne peut pas non plus les changer et leur cracher dessus pour ça. Mes grands-parents se fichent du mariage gay, mais ils n'apprécient pas de voir des gens divorcer, ils n'apprécient pas de voir des filles dénudées, ils n'apprécient pas certaines choses qui sont pourtant dans nos droits. Et ils ont parfaitement le droit de ne pas les apprécier. Et je les aime quand même.

Mon cousin est homosexuel. Il a un compagnon. Il est contre le mariage gay. Allez savoir pourquoi, mais peut-on donc dire que mon cousin homosexuel est homophobe ? Je sais pas hein, parce qu'il s'accepte plutôt bien, il a tenu un cabaret de transformistes très apprécié, il ne se cache jamais de ses préférences et n'a pas honte de ce qu'il est. Il a juste une opinion, la sienne, et là on peut même dire que ça le concerne de très près, quand même. Il n'irait pas empêcher les gens de se marier pour autant, et même ceux qui manifestent ne le peuvent pas car ils n'ont concrètement aucun pouvoir... Mais il a son opinion et il faut la respecter. Et si un jour il voulait finalement se marier avec son ami, il en aurait le droit aussi, et je serai très heureuse pour eux.

Ce qui m'a mise mal à l'aise dans tout ce débat, c'est la diabolisation des gens qui ne pensent pas pareil. J'ai vu quelques rares articles contre, qui disaient sans vouloir peiner personne que leur éducation religieuse les empêchaient au moins d'accepter un mariage religieux entre deux personnes du même sexe, et ces blogueuses marchaient tellement sur des œufs que j'entendais presque le craquement sortir de mes enceintes. Et même si je n'étais pas forcément d'accord avec elles, même si moi qui suis croyante je retenais davantage le côté « soyons tolérants et aimons-nous tous », eh bien j'admirais ces personnes. Je les trouvais courageuses d'exposer leur avis anti-guimauve aux yeux de tous. Elles avaient sans doute les chocottes des réactions derrière leur ordinateur, mais elles l'avaient fait.

Alors non, il ne faut pas aller cracher à la figure de quiconque se dit contre, et jouer la culpabilisation à coup de « Si vous n'êtes pas d'accord, VOUS ETES HOMOPHOBES ! ». Mon cousin n'est pas homophobe. La blogueuse qui a écrit ce joli article non plus, vu qu'elle était parfaitement d'accord pour que deux personnes qui s'aiment puissent se marier civilement. Chacun a juste une opinion différente de la nôtre, nos vécus sont tous différents, et une opinion, si elle est exprimée avec respect et tact, ne mérite en aucun cas une marée humaine avec des lances pour lui transpercer le cœur.

Forcément, au cas où ça ne serait pas clair, je suis contre les homophobes, ceux qui incitent à la haine, au dégoût, à la violence. Mais je ne suis pas contre les gens qui exposent une opinion calme, même si elle n'est pas en adéquation avec la mienne.

Voilà, je préférais que ça soit dit, car autant ça m'énerve aussi que des gens n'aient que ça à faire de manifester contre le mariage gay alors qu'ils ne se bougeraient pas le cul pour d'autres choses tout aussi importantes, autant les gens qui ne pensent pas pareil que moi ne sont pas systématiquement des grosses merdes qui devraient la fermer un peu.

Pour le mot de la fin, j'aimerais vous parler d'un truc qui s'est passé sur Facebook. Un mec que je suis venait de publier la fameuse photo de deux jeunes filles qui s'embrassent, et malheur, quelqu'un est venu donner en dessous une opinion négative sur le mariage pour tous. J'ai tremblé pour cette personne, j'ai deviné de suite quelles foudres allaient s'abattre sur lui, et j'avais bien raison. Son opinion, disons-le, était débile et dépassait très largement la limite de l'homophobie pure et dure. Il m'a énervée, mais bizarrement, le sentiment qui a prédominé, c'est la pitié. Je me suis dit que dans ce monde, il allait éternellement en baver d'avoir ce genre d'opinion, car personne ne lui pardonnerait. Et oui, ça m'a fait pitié. Forcément, les commentaires outrés sont arrivés. Rien de bien étonnant, c'est même assez compréhensif. Et comme prévu, une sorte d'acharnement à plusieurs a commencé à s'opérer pour démonter cette personne, lui dire et répéter « tu es une merde, tu es con, tu nous dégoûtes ! ». En gros, je n'ai pas pu m'empêcher de penser que les faux bien-pensants dans ce cas, c'était les gens qui se disaient dans cette discussion « pour » le mariage homosexuel. Car au  nom de leur opinion si jolie et si tolérante, ils se comportaient d'une manière odieuse, irrespectueuse, et tout aussi basse que ce qu'ils dénonçaient pourtant dix minutes auparavant. Il faudrait savoir à choisir sa manière de penser. Si on veut prôner le fait que nous sommes tous égaux, on ne se comporte pas comme ceux qui nous révoltent. Ou alors, j'ai pas trop saisi le concept...

Alors, messieurs, dames, soyons tolérants envers les gens et leurs sentiments, envers les homosexuels, envers les hétérosexuels, envers les étrangers, envers les autres. Mais aussi, et surtout, envers leurs opinions, tant qu'elles n'incitent pas à la haine, mais juste à la discussion.

Posté par JeuneAnecdotique à 19:29 - - Commentaires [55] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Pourquoi ils ont le droit de ne pas penser pareil ?

    *clap clap clap* Très bien dit !

    Posté par Undonielle, 22 novembre 2012 à 20:33 | | Répondre
  • je n'ai rien contre le mariage gay ni contre l'homosexuallité, pas plus contre les gens qui donnent leur opignon. Mais je suis contre les gens qui donnent un opignon à coup de poing, à refort d'injures, je suis contre les "faux bien pensant" , on a le droit de donner son avais, pas de se faire démolir physiquement et psychiquement par les autres.

    Ton article est très clair, très instructif et je t'applaudi.

    Posté par Cari, 22 novembre 2012 à 21:27 | | Répondre
  • Article très intéressant! En effet on voit bien que la tendance générale c'est d'affirmer qu'on est pour ce mariage... (après tout dépend des arguments qu'on en donne) Mais chacun son opinion, du moment qu'on ne l'exprime pas avec haine, c'est vraiment hallucinant toutes les réactions violentes qu'il y a...

    Posté par Illyria, 22 novembre 2012 à 22:34 | | Répondre
  • Article très intéressant! En effet on voit bien que la tendance générale c'est d'affirmer qu'on est pour ce mariage... (après tout dépend des arguments qu'on en donne) Mais chacun son opinion, du moment qu'on ne l'exprime pas avec haine, c'est vraiment hallucinant toutes les réactions violentes qu'il y a...

    Posté par Illyria, 22 novembre 2012 à 22:34 | | Répondre
  • Très bon article, je suis entièrement de ton avis. D'ailleurs dans mon taf, qui est un fief UMP intégral, je suis la seule à être pour, et comme c'est un sujet d'actualité on en a déjà plusieurs fois débattu avec mes collègues. Je comprends très bien que ce type de personnes, élevées dans une certaine morale religieuse (et chacun sait que les religions admettent peu le changement), ou à qui l'on a toute leur vie seriné que la vie était faite de règles et de contraintes et que ça n'était jamais négociable, bref je comprends que ces gens là une fois adultes n'admettent pas ce type de réforme.

    Là où je m'exaspère, c'est quand ils m'ont sorti des arguments du type "et la prochaine étape ce sera quoi, baiser des éléphants ??" (homophobie bonjour), ou encore "mais le souci c'est que c'est contre nature", bref en réalité la plupart des gens à qui j'ai parlé et qui sont contre, en grattant un peu on finit souvent par tomber sur de l'homophobie.

    Mais je reste d'accord avec toi, tant qu'on n'a pas gratté, on a encore à discuter =)

    Posté par PaulieAkov, 23 novembre 2012 à 10:18 | | Répondre
    • Quand ils en viennent à parler d'éléphants, ils assimilent l'homosexualité à de la zoophilie, ce qui est foncièrement différent et dégradant pour ces personnes, donc je pense que dans ce cas là, le calme et le respect ne sont guère au rendez-vous... Ce ne sera pas une raison pour parler aussi mal qu'eux, mais bon, ils se laissent juste emporter par leur "colère" quoi, c'est bien dommage !

      Posté par JeuneAnecdotique, 23 novembre 2012 à 12:23 | | Répondre
  • C'est un très bon article !
    Concernant la blogueuse qui a dit être contre le mariage religieux honnêtement ça ne me choque pas, on sait très bien que d'après la religion on a pas le droit d'être homosexuel. Mais de toute façon l'Eglise et l'Etat sont séparé alors une lois pour le mariage gay ne voudra pas dire que les évêques devront accepter les couples homosexuels dans leur église.

    Posté par Lew, 23 novembre 2012 à 10:33 | | Répondre
    • Et pourtant, l'Eglise fait bien chier depuis l'annonce de cette loi, alors que ce n'est pas chez eux que les gays vont se marier... Mais bon, au même titre que les gens "normaux" qui manifestent contre, les hommes d'église ont également le droit de ne pas être d'accord.

      Posté par JeuneAnecdotique, 23 novembre 2012 à 12:25 | | Répondre
  • Bonjour,

    C'est difficile ne pas être d'accord avec toi quand on a toute sa tête, mais s'il y a des dérives, je pense que c'est justement parce que les gens la perdent (leurs têtes), ils sont humains, se laissent emporter par leurs sentiments, leurs émotions, leur colère, leur ressentiment etc... Restons positif, il y a quand même fort à parier qu'après avoir retrouvé leurs esprits, ils se rendent compte que leurs paroles ont bien souvent dépassés leurs pensées, enfin, j'espère...

    Posté par Rose May, 23 novembre 2012 à 11:18 | | Répondre
  • Je suis d'accord sur le fait que tout le monde a le droit de donner son opinion mais je ne peux pas supporter les commentaires homophobes, c'est plus fort que moi. Je déteste les homophobes même si c'est, théoriquement, leur droit de l'être. Je les trouve cons, bêtes et inhumains. Je ne les comprends pas. On dit qu'on a le droit de donner son opinion et donc une personne a le droit de dire qu'elle n'aime pas les pédés et qu'elle est contre le mariage homo parce que c'est la liberté d'expression. Alors dans ce cas on laisse aussi le droit aux gens de dire qu'ils n'aiment pas les arabes, les noirs, les blancs ou les asiatiques ? Là par contre c'est illégal, c'est raciste, c'est punit par la loi. Et bien moi je ne vois pas la différence.

    Posté par Charlie LYB, 23 novembre 2012 à 13:00 | | Répondre
    • Eh bien justement, je trouve qu'il y a des nuances à apporter à ces propos. Quelqu'un qui dit "Je n'aime pas les noirs", bah, c'est très mal vu et c'est humiliant pour ces personnes, mais c'est un goût personnel où je ne vois aucune violence, ni aucune remarque dégradante. Tout comme dire qu'on aime pas les grosses ou que sais-je encore... Là où je trouve que la limite du respect est atteinte, c'est quand on dit des choses violentes ("il faudrait tuer les noirs"), humiliantes ("les noirs/homos/étrangers sont bêtes"), ou infondées ("les arabes sont des voleurs"). Mais exprimer un goût, aussi revendiqué soit-il, n'est pas puni par la loi... contrairement à ces derniers exemples.

      Et puis c'est un cercle très vicieux. Parce qu'ils disent des choses qui ne nous plaisent pas, on dit d'eux qu'ils sont bêtes et inhumains. Si on disait ça d'un gay, ça serait la guerre (et ça serait bien normal de ne pas l'accepter). Alors pourquoi faire la même chose en parlant aussi mal qu'eux? Il n'y aucune cohérence à cela car on agit comme ce qu'on réprouve et c'est justement ce qui me chagrine. Sur certains sujets très sensibles, les gens qui émettent des opinions négatives font face à des gens d'opinion contraire, mais qui ont finalement le même comportement qu'eux... voilà ce qui est gênant.

      Posté par JeuneAnecdotique, 23 novembre 2012 à 17:20 | | Répondre
      • « Je n’aime pas les noirs » est un gout personnel ? Non non non et non c’est du racisme, exactement comme je n’aime pas les grosses.

        Posté par Charlie LYB, 23 novembre 2012 à 18:20 | | Répondre
      • Non, c'est bien un goût personnel.
        Le raciDire "je n'aime pas les noirs" ne veut pas dire qu'on les considère comme inférieurs.

        Ona le droit de ne pas sentir d'affinités pour un groupe de personnes, et ce n'est absolument pas du racisme.

        C'est comme dire "je n'aime pas la vanille". Ce n'est pas pour autant qu'on va fustiger ceux qui préfèrent la vanille ou que l'on va considérer que la vanille devrait être éradique au profit du chocolat, qu'elle lui est inférieure.

        Ouvre un dico si tu veux, mais tu devrais vraiment t'ôter cette fausse idée de la tête.

        (désolée s'il y a des fautes de frappe, j'ai un problème d'affichage et ne vois pas tout le cadre de texte)

        Posté par Lily, 24 novembre 2012 à 19:45 | | Répondre
  • Je comprends très bien qu'on puisse ne pas être pour. Des gens que j'aime beaucoup, sans être homophobes pour autant, ont une vison assez traditionnelle du mariage, et sont plutôt contre le mariage homo. Ca se défend tout à fait.
    En revanche, ce que je ne comprends pas et ce qui me choque, ce sont ces gens qui descendent manifester dans la rue cracher leur haine des homos et de tout ce qui sort des normes en général. Sans oublier ceux qui parlent de colère divine et compagnie (là, on nage en plein délire.... Société laïque, ça leur dit quelque chose?).
    Ceux-là, effectivement, je ne les porte pas dans mon coeur.

    Posté par Just A Girl, 23 novembre 2012 à 13:08 | | Répondre
    • Je pense pareil. Manifester dans la rue pour ça est ridicule. Ils peuvent donner leur opinion calmement en société, mais de là à se rassembler pour essayer de faire interdire le mariage homosexuel... c'est trop exagéré et c'est pathétique.

      Posté par JeuneAnecdotique, 23 novembre 2012 à 17:21 | | Répondre
    • Merci Just a Girl, j'entre dans la catégorie dont tu parles, qui ne parvient pas à être pour le mariage homosexuel, mais qui n'est pas du tout homophobe (et qui prône une revalorisation du PACS). Malheureusement, j'ai pondu un article qui n'a pas été totalement compris et lorsque je dis que l'homosexualité va à l'encontre de la nature, c'est un constat totalement objectif ; les espèces évoluant depuis des milliers d'années sur le principe de la fécondation h/f. Mais bon, la levure chimique aussi c'est contre nature ! Pour autant, elle est essentielle à mes gâteaux. Alors il y a des gens qui aiment les gens du même sexe, c'est comme ça, et c'est parfaitement normal. Même si cela ne leur permettra jamais de donner la vie comme étant le fruit de leurs chairs, ils méritent de pouvoir bâtir ensemble quelque chose d'aussi solide que les hétéros. D'où, à mon avis, l'intérêt de donner au Pacs les mêmes droits qu'au mariage ; mais je suis quelqu'un qui tient à cette vision du mariage traditionnel et c'est pour ça que je souhaite conserver les deux séparés. L'on m'a dit que c'était de la discrimination. Oui, non, peut-être ? Peut-être que c'est juste mon avis..?

      Posté par alyzeeroussel, 25 novembre 2012 à 18:21 | | Répondre
      • Cetes ce n'est pas ce que la nature a prévu au début, mais bon, la nature n'avait pas prévu les avions, les voitures, les ordinateurs et pourtant on vit avec. Donc je pense que c'est un argument qui tiendrait plutôt pour le mariage religieux (Dieu ayant crée la nature, soit disant), mais pas vraiment pour le mariage civil.
        Après une revalorisation du PACS serait un début mais je juge ça assez inutile. Je me dis que si on veut donner au pacs les mêmes droits qu'au mariage, bah autant appeler ça "mariage" ou alors le supprimer car il ne servirait plus à grand-chose, il serait une copie bon marché du mariage... Je dis ça mais finalement ça n'a aucun rapport avec le fait que je sois pour et contre le mariage gay, mais j'avoue qu'une revalorisation du PACS j'en vois pas trop l'intérêt. Mais je concois tout à fait ton avis, tu veux que tout le monde ait les mêmes droits et c'est tout à ton honneur ! :D

        Posté par JeuneAnecdotique, 25 novembre 2012 à 18:47 | | Répondre
      • Merci :) Et je suis d'accord, les avions ne sont pas nés dans la nature, d'ailleurs si j'étudie dans l'électronique c'est bien que je suis pour l'évolution ^^ Je n'ai pas ou peu de respect pour l'eglise telle qu'on la connaît, trop conservatrice à mon goût.. ( Le droit aux prêtres de se marier, voilà qui serait aussi une évolution intéressante ! ). Mon point de vue concerne juste le mariage civil, pour lequel une partie de moi reste "conservatrice". C'est comme ça =P mais je suis ravie de voir qu'à défaut d'adhérer, tu respectes mon point de vue un chouïa incompréhensible :)

        Posté par alyzeeroussel, 25 novembre 2012 à 18:54 | | Répondre
      • La différence du PACS et du mariage tient dans la valeur de la filiation. Autre différence d'un point de vue laïque et juridique, si l'infidélité dans le mariage est utile devant Monsieur le Juge, elle est peu recevable lors d'une infidélité commise dans le PACS. D'ailleurs on est déloyale dans le PACS quand on est infidèle ou adultérin dans le mariage. Pour ces raisons je penses que la valorisation du PACS est inutile tout comme toi parce que d'une part deux conventions ayant les mêmes droits me paraissent inutile d'un point de vue sociétale et juridique et d'un autre côté c'est assez discriminant du point de vue de ceux qui veulent faire reconnaître leurs unions. " Je vous présente mon époux/épouse " passe mieux que " Je vous présente mon partenaire [en affaire ? au lit ? ...] Bref je me comprend.

        Posté par tototi974, 26 novembre 2012 à 19:01 | | Répondre
  • Ton cousin est contre le mariage tout court peut-être, non ? Parce qu'à ce niveau-là il n'y a aucun problème, des tas d'hétéros sont contre aussi. L'homophobe de base à la con qui ne sert à rien et qui ne mérite pas de vivre, c'est celui qui va aller manifester contre le mariage gay, qui, en agissant ainsi, veut empêcher des gays de s'unir. Ca, c'est de l'homophobie. Il n'est pas question d'être d'accord ou pas, il s'agit simplement d'un droit qui devrait être accordé depuis Mathusalem parce qu'il est normal. Quelqu'un qui est gay est un citoyen comme un autre et ne devrait pas être privé de droits communs sous couvert de son orientation sexuelle qui ne regarde que lui.

    On n'oblige personne à être pour le mariage gay mais ces gens-là ont juste à fermer leur grande bouche et à ne pas mettre des bâtons dans les roues de ceux qui veulent faire avancer la société. De plus, nous vivons dans une nation laïque qui est séparée de l'Eglise depuis 1905, en d'autres termes, l'avis religieux sur la chose, on s'en bat l'os royalement.

    Posté par Bloody Lucy, 23 novembre 2012 à 13:40 | | Répondre
    • Non, mon cousin est contre le mariage homosexuel. Ca le regarde, il a son vécu, et il n'a jamais dénigré les gays (ni lui-même, donc...) pour autant. Il s'agit de comprendre que l'on peut émettre une opinion sans être systématiquement jugé au rabais. Même moi il ne m'a jamais expliqué d'où lui venait cette opinion, c'est quelque chose d'intime pour lui, alors qui pourrait se permettre de le juger ?
      Ceux qui mettent des bâtons dans les roues sont des gamins qui parlent dans la vent car ils n'ont concrètement aucun pouvoir et ça ne les regarde pas. Mais ceux qui sont contre et qui n'ont "que" l'audace de le dire (et de n'empêcher personne de faire quoi que ce soit), n'ont pas à fermer "leurs grosses bouches". C'est un droit d'émettre une opinion, même si cette opinion révulse certains, et moi la première. Mais moi, de quel droit irais-je dire à quelqu'un "ferme ta gueule" juste parce qu'il s'est dit contre ? Je serais tout aussi basse et puérile que cette personne et je n'aurais aucune crédibilité à demander le respect et l'égalité si j'empêche les gens de s'exprimer en me laissant aller à les injurier.

      Posté par JeuneAnecdotique, 23 novembre 2012 à 17:27 | | Répondre
  • Bravo pour ton article, il résume très bien ce que je pense de ce sujet, et il mérite réflexion pour tous... :)

    Posté par Jenli, 23 novembre 2012 à 14:13 | | Répondre
  • Bel article qui me fait penser à cette citation de Votaire que j'adore : "je ne suis pas d'accord avec vous mais je me battrais jusqu'au bout pour que vous puissiez dire ce que vous avez à dire", c'est comme cela que je défini la tolérance, on peut avoir des avis différents, trouver des propos révoltants, débattre, etc... La liberté d'expression est une valeur qu'on oublie trop, tant que tout est exprimé sans violence ni incitation à la violence on a le droit de s'exprimer, même si c'est contre la pensée générale... Je trouve qu'il vaut mieux laisser tout le monde s'exprimer librement et pacifiquement plutôt qu'interdire et les mettre À l'écart, c'est là que cela peut devenir dangereux, il y aura malheureusement toujours des gens homophobes, racistes etc... (on vit pas encore chez les Bisounours)

    Posté par La Messine, 23 novembre 2012 à 14:28 | | Répondre
  • Très bel article ! bravo ! je suis tout à fait d'accord avec le fait qu'on a plus vraiment le droit, aujourd'hui, d'exprimer ses opinions sans être rangé direct dans une case bien précise et extrémiste, ici d'homophobe, là bas de raciste, autre part de féministe...

    Posté par aa, 23 novembre 2012 à 14:44 | | Répondre
  • Magnifique article qui pourrait s'étendre à tous les débats ou presque: osons discuter nos opinions mais arrêtons de juger les autres et de vouloir les convertir à notre cause !

    Posté par Cleophis, 23 novembre 2012 à 16:16 | | Répondre
  • Ton article est remarquable. Je suis choquée par la violence des politiquement corrects... c'est oublier un peu vite qu'il y a quelques années, justement, ils se faisaient taper dessus dès qu'ils exprimaient des idées "hors normes" de l'époque. Je connais aussi des maires (de gauche comme de droite) qui sont contre et ce n'est pas pour des raisons religieuses, c'est par raport à leur vision de la société. Je pense qu'on a tous le droit d'avoir une opinion et que lorsqu'on l'exprime avec respect et courtoisie, elle a le droit d'être entendue. A ceux qui assimilent les homos à des zoophiles ou les catho à des facho, je dis juste "mes pauvres, votre vision est bien réductrice et votre vie sans doute aussi étriquée que votre pensée".
    Merci à toi ;-)

    Posté par Stelda, 23 novembre 2012 à 17:21 | | Répondre
  • J'aime bien cet article parce qu'à mon sens il véhicule quelque chose de très vrai : si on trouve une opinion violente par la forme de discrimination qu'elle exerce sur la société, créer une autre forme de violence en véhiculant l'idée d'une domination intellectuelle/éthique, c'est un contre-sens, et ça ne peut en rien faire avancer la cause qu'on défend.

    Cependant, y'a quelques mêmes quelques circonstances qui jouent en la faveur de ces "tyrans de la moralité". Quand je fais un post, ou article ou une publication "anti-homophobie" et qu'on me répond en m’exposant un beau diaporama de clichés homophobes, je n'arrive pas à me dire "c'est la liberté d'expression qui a poussé cette personne à me donner son avis". Je veux dire, si j'explique aux gens que je déteste l'odeur de la lavande et qu'on vient me mettre sous le nez, immédiatement, un bouquet de lavande, le manque de subtilité du truc, la volonté pure et simple de me faire du "mal", ça dépasse de loin pour moi la question de la liberté d'expression. Là, c'est pareil : si on répond à mes protestation contre l'homophobe en me proposant un condensé d'homophobie il s'agit purement et simplement de stupidité à mes yeux. Et je ne pourrais pas réagir autrement qu'en me braquant. On est libre de penser ce qu'on veut mais on est aussi libre de se taire ! Ce n'est pas parce qu'on a une opinion qu'on est obligé de venir la dire partout où l'on passe.

    Mais là je parle de cas assez extrêmes (mais qui me sont arrivés, et à maintes reprises en plus !)

    Je rajouterai aussi que je ne pense pas que le fait de désigner une opinion homophobe comme telle (donc de dire "ce que tu dis est homophobe") soit, en soit, une violence / agression. Parce que voilà, c'est le cas, une pensée qui se base sur le fait de ne pas accorder à tous les mêmes droits, en interdisant aux homosexuels quelque chose auquel tout les autres ont droit, c'EST homophobe. C'est la définition du mot, c'est comme ça, je n'y peux rien. Et je trouve important de le dire, non pas pour faire culpabiliser la personne, mais pour lui permettre de s'en rendre compte. Les gens décident assez facilement d'occulter la définition d'un mot qui véhicule quelque chose de négatif, et oublient donc facilement que leurs opinions sont négatives. Parfois, le simple fait de s'en rendre compte permet de faire évoluer les choses, je le penses sincèrement. J'ai été sexiste, il y a quelques années. On m'a fait remarqué que j'étais sexiste, sur le coup j'étais un peu énervée de voir mes opinions collée dans quelque chose d'aussi condamnable, et finalement, je me suis rendue compte que c'était le cas, que ce que je disais étais sexiste. Aujourd'hui j'ai énormément évolué sur ce plan là, et je suis reconnaissante aux gens d'avoir pu m'expliquer ça. Bien sûr, ce travail s'est fait en moi parce que je l'ai bien voulu et que j'ai eu l'honnêteté de reconnaitre mes erreurs, mais on ne peut pas arrêter de dire aux gens qu'ils sont homophobes juste parce que de leur côté ils ne sont pas prêts à être honnête vis a vis d'eux-même.

    Mais je reste cependant assez d'accord avec ton article, la virulence de certaines personnes - mais quand elles défendent des valeurs qui sont aussi les miennes - me laisse parfois vraiment, vraiment perplexe.

    Posté par Devotchka, 23 novembre 2012 à 18:04 | | Répondre
  • C'est comme quand tu fais une réflexion à un maghrébin (comme quoi il met les pieds sur les sièges, comme quoi il squatte la piscine de ta résidence alors que tu paies ça dans les charges et que lui vient de la cité à côté) et qu'il te dit "ouais c'est parce que je suis arabe c'est ça ? t'es raciste va !"
    -_- paye ton manque de cerveau mec ! T'es juste un petit con ! D'où que tu viennes !

    ...ça c'est ce que j'aurai voulu lui dire

    ...en vrai tu lui explique que non t'es pas raciste, que ce qu'il fait c'est pas bien blabla le tout en faisant gaffe à pas de faire frapper, on sait jamais comment les gens peuvent réagir.

    Posté par Topie, 23 novembre 2012 à 20:06 | | Répondre
  • Voila un très bel article qui me touche puisque mon meilleur ami est homo

    Posté par Candy Wendy, 23 novembre 2012 à 20:10 | | Répondre
  • Merci pour cet article qui met des mots sur ce que je me dis souvent.
    Vraiment, merci de propager ce message. Chacun a droit d'avoir son avis tant qu'il n'est pas agressif ou n'incite pas à la violence et à la haine. Et ce n'est pas parce qu'on est contre le mariage homosexuel qu'on doit directement être taxé d'homophobie, car ce sont des débats complexes qui ne peuvent pas se résoudre au comptoir d'un bar après le boulot.

    Posté par estellegdaily, 23 novembre 2012 à 20:14 | | Répondre
  • En effet, on peut tout accepter, chacun à le droit d'exprimer son opinion mais quand cette opinion est distinctement homophobe (j'ai entendu beaucoup de gens dénigrer de façon inadmissible les homosexuels), on tombe dans des dérives qui franchement m'inquiètent. Certaines personnes expriment leurs craintes (rappelons qu'il s'agit d'un mariage civil et non religieux) et on les entend mais d'autres expriment leur haine et si on se tait face à cela en mettant en avant la liberté d'expression, on se déshumanise. Notre société actuelle est déjà terriblement malmenée, accepter qu'un homme puisse insulter un autre sous quelque prétexte que ce soit est la porte ouverte à toutes les dérives.
    Soyons humaniste, aimons notre prochain au lieu de le détruire et donnons les mêmes droits à tous! Pourquoi un hétéro aurait-il plus le droit de se marier qu'un homo? Et si ton cousin se fiche du mariage, très bien pour lui mais que cela n'empêche pas ceux qui veulent s'unir de le faire.
    Ce qui me choque, je crois c'est cette complaisance vis-à-vis de ceux qui expriment leur haine des autres (bien évidemment, j'accepte que chacun ait son opinion propre cela va de soi à partir du moment où il respecte lui aussi son prochain).
    Et pour moi, je suis désolée mais non, dire "j'aime pas les noirs" n'est pas anodin. La liberté d'expression ne doit pas donner tous les droits et surtout pas celui de stigmatiser une population.
    J'aimerais franchement qu'il y ai plus de tolérance et c'est pourtant mal barré!
    Et merci pour ton billet qui m'a fait me poser pas mal de questions!
    Bises

    Posté par teparlerdemavie, 23 novembre 2012 à 21:21 | | Répondre
    • Eh bien je ne vois pas franchement où est le problème étant donné que c'est ce que j'ai dit ? :) On a le droit d'exprimer des craintes, des réticences, mais j'ai bien précisé que les messages de haine, ou quoi que ce soit qui insulte clairement les autres n'étaient pas des opinions à proprement parler, mais juste des insultes. Je ne tolère pas les insultes, juste les avis contraires au mien tant qu'ils sont exprimés avec calme et sans insulte ou parole dégradante :) Je n'ai donc jamais dit que j'acceptais qu'on insulte les homosexuels, ça serait totalement déformer mon propos. Tout comme je n'accepte finalement qu'on insulte personne, en fait. (je suis très guimauve)
      Et pour ce qui est de la question "un homo a autant le droit de s'unir à la personne qu'il aime", j'ai dit que j'étais pour et ça n'est en aucun cas l'enjeu de mon article. Je ne suis pas là pour leur interdire ou même juste "vouloir" leur interdire quoi que ce soit, je ne suis personne pour et tant que les gens s'aiment je suis heureuse qu'ils puissent se marier, mais ça n'engage que moi.

      Posté par JeuneAnecdotique, 24 novembre 2012 à 00:52 | | Répondre
      • Je n'ai pas dit qu'il y avait un problème puisqu'on est d'accord, je donnais juste mon point de vue de ce qui est tolérable de dire ou non. Bises

        Posté par teparlerdemavie, 24 novembre 2012 à 08:34 | | Répondre
    • Et puis je crois avoir précisé que mon cousin était juste contre, et qu'il n'avait pas l'intention d'empêcher les autres de s'unir ! Ce n'est que son ressenti, le résultat de son vécu. Avec son exemple j'ai juste voulu montrer que l'on pouvait avoir sa propre opinion, même négative, sans forcément aller empêcher les autres de vivre leur vie

      Posté par JeuneAnecdotique, 24 novembre 2012 à 00:55 | | Répondre
      • Pour ton cousin, en fait, je me suis mal exprimée, je voulais dire que plus les voix vont s'élever contre le mariage gay, plus le gouvernement reculera et c'est bien dommage. On voit bien comment le gouvernement est sensible à l'opinion des gens. On peut être contre l'idée de se marier mais se battre pour la liberté de chacun.
        En fait, je crois qu'il y a eu un malentendu complet sur mon comm. Désolée. Bises

        Posté par teparlerdemavie, 24 novembre 2012 à 08:40 | | Répondre
      • oui, c'est vrai (sans vouloir ouvrir un débat) que Hollande fait très vite machine arrière dans ses propos dès que ça gueule un peu, mais sur ce coup-là, ça n'arrivera pas. Il n'a toujours pas reculé malgré les zouaves qui manifestent dans la rue, et il ne le fera pas car il a conscience que les réactions seraient encore pire, sachant que certaines personnes ont voté pour lui pour sa promesse d'autoriser le mariage gay. J'ose pas imaginer la merde s'il changeait d'avis, sérieusement. Rien que quand il a dit que les maires pourriaient déléguer s'ils ne veulent pas célébrer eux-mêmes les mariages (le principe du "je veux faire un truc cool mais je veux que tout le monde soit content quand même donc je dis des trucs un peu stupides"), les voix se sont élevés, et il a fait de suite machine arrière, alors je ne pense pas qu'il fera machine arrière pour le mariage ne lui-même, il a bien trop peur pour ça :D

        Posté par JeuneAnecdotique, 24 novembre 2012 à 14:34 | | Répondre
  • Je suis d'accord avec toi également, et je me suis rendue compte il y a peu que je réagissait violemment également...depuis, j'essaye vraiment de m'exprimer avec calme, même si c'est parfois difficile avec des gens autour de moi qui se mettent à (presque) crier, même si le fait d'être contre le mariage gay m'énerve au plus haut point (et c'est peu dire). Le problème, c'est que tout le monde prétend ne pas être homophobe, même ceux qui le sont vraiment, alors forcément, dès que quelqu'un dit "je suis contre mais pas homophobe" je me permet d'avoir des doutes, surtout lorsqu'ils leur arrive de rajouter ensuite "mais c'est tout de même contre nature, bientôt la zoophilie!". Alors, oui, liberté d'expression, mais je n'arrive pas à ne pas être dégoûtée par un tel comportement. Par contre, je connais aussi quelqu'un qui est vraiment contre mais sans être homophobe, il a beaucoup d'opinion sur avec lesquelles je ne suis a-bso-lu-ment pas d'accord, mais comme il est ouvert a la discussion et argumente bien, j'accepte de l'écouter. En tout cas, je trouve que ton article est plutôt vrai. :)

    Posté par Amaranth, 23 novembre 2012 à 21:41 | | Répondre
  • Quel bel article ! Comment prôner la tolérance et cracher sur ceux qui ne partagent pas le même avis que nous. Au final, dans les deux sens, on trouve des personnes aux propos et comportement condamnables.

    Posté par LaFutile, 24 novembre 2012 à 09:09 | | Répondre
  • Je suis d'accord sur le fait que chacun ai le droit d'avoir son opinion, c'est la démocratie. Cependant, je ne comprend pas les gens qui, dans ce cas précis, en vont carrément à manifester pour quelque chose qui finalement, ne les concerne même pas.
    C'est comme si moi qui ne suis pas croyante, j'allais manifester pour l'interdiction d'aller à la messe le dimanche. Ca n'a rien à voir, mais dans le principe, c'est exactement l'absurdité que ça renvoie.
    Que ces personnes soient homophobes ou non, au final ce n'est même pas ça la question, car des homophobes, des racistes, des xénophobes .... il y en a toujours eu, il y en aura toujours et quoique l'on en pense, on ne pourra malheureusement rien y changer.
    En revanche, que ces personnes homophobes ou non, manifestent dans la rue pour crier leur désaccord sur l'union de deux personnes du même sexe, là je dis non. De quel droit ces personnes imposent leur opinion ? Ces gens là ne sont même pas concernés par la question, pourquoi devraient-ils crier "non au mariage gay" ??
    Que penseraient-ils si on interdisait à ces gens de se marier ? Ce serait scandaleux n'est-ce pas ? Alors pourquoi se permettent-ils de dire ce qui est bon ou pas pour les couples gays ? Le mariage est une question personnelle, qui n'engage absolument personne si ce n'est les 2 marié(e)s. Le fait que ces gens manifestent, c'est comme une intrusion dans la vie de ces couples gays, et moi ça me dérange.
    Le mariage c'est pour tout le monde, ou pour personne.

    Posté par pompon, 24 novembre 2012 à 12:00 | | Répondre
    • En effet, j'ai bien précisé qu'aller jusqu'à manifester pour ça, ça m'énervait assez. C'est aller un peu trop loin car c'est avoir vraiment l'intention de vouloir l'interdire.
      Pour ce qui est de mon opinion sur le mariage pour tous, je l'ai brièvement donné dans mon article (en gros je suis pour) parce que ce n'est pas vraiment le sujet de l'article, juste le débat du moment qui a servi de support.

      Posté par JeuneAnecdotique, 24 novembre 2012 à 14:40 | | Répondre
  • Merci pour cet article qui rappelle très justement l'essentiel.

    Posté par Lily, 24 novembre 2012 à 13:03 | | Répondre
  • J'suis un peu dans le même cas que ton cousin. J'suis homo... les débats sur le mariage me font doucement rire : faut s'faire une raison, on arrivera jamais à mettre tout le monde d'accord sur la question (et ça n'est pas valable que sur ce sujet!). Tu prends la politique c'est pareil : pourquoi ils existent différents partis? Parce qu'il est impossible que tout le monde ait le même avis.
    Ce qui me dérange ça n'est pas que les gens aient un avis : c'est humain d'avoir son opinion en fonction de son vécu, son histoire, sa vie. Ce qui me gêne, c'est la violence que cela engendre. Je suis ni fondamentalement pour, ni fondamentalement contre le mariage... y'a du pour du contre, des "bons" arguments des 2 côtés. Mon père est contre... pour tant je suis sa seule fille et homo. J'vais pas en faire une maladie : il me respecte comme je suis, il a le droit d'avoir son avis. Soit dit en passant, je connais quelques homos contre aussi...
    Mais qu'on soit pour ou contre, je ne trouve aucun argument justifiant la violence, la haine, l'intolérance (et ce des deux côtés).. Les gens qui se disent pour et qui insultent les autres font preuve d'intolérance ; au même titre que ceux qui sont contre et n'acceptent pas le point de vue de ceux qui sont pour.
    Le tout c'est d'avoir son opinion, son avis, ses arguments en toute intelligence et dans le respect des autres ; et c'est là que le bât blesse.

    Ton article rappelle parfaitement cet état de fait. Bravo!

    Posté par Mazelle, 25 novembre 2012 à 13:17 | | Répondre
  • J'étais curieuse de voir cet article qui trône à la une sur Hellocoton.
    J'apprécie ton idée de penser. Ta phrase "Mais aussi, et surtout, envers leurs opinions, tant qu'elles n'incitent pas à la haine, mais juste à la discussion. " résume tout.

    Posté par APPEAR'S BLOG, 25 novembre 2012 à 17:42 | | Répondre
  • Dans ce genre de débat, la limite entre l'insulte et l'expression d'une "opinion" est beaucoup trop ténue pour que je puisse justifier les propos des "anti-mariage gay" comme de la liberté d'expression.

    Manifester contre l'acquisition des mêmes droits pour tous, c'est à mon sens de l'homophobie, même si certains manifestants le niaient.

    Heureusement qu'on a pas à tolérer les intolérants (même les hypocrites "ha j'ai rien contre les homos, mais on va quand même pas les marier ou les faire adopter un enfant").

    Posté par Paulette, 25 novembre 2012 à 18:10 | | Répondre
    • Heu... une insulte est une insulte, et j'ai vu des gens se dire contre sans insulter qui que ce soit. Et pourtant je sais ce qu'est une insulte (je tourne en rond là ^^) Bref, après dire que qui que ce soit étant contre est injurieux, c'est très personnel, c'est comme tu le vois et ça ne veut pas dire qu'objectivement ils sont réellement insultants. Mon cousin homosexuel a juste dit qu'il était contre le mariage gay, et même si ça m'a intrigué et que je suis pour, je n'ai vu aucune insulte envers lui-même et les autres dans son propos. C'est justement dans ce but que j'ai écrit mon article : on estime qu'être contre c'est tellement scandaleux qu'on veut ôter à ses personnes leur liberté d'expression et donner à des arguments calmes une volonté insultante alors qu'il n'y en a pas forcément... Ce n'est pas très juste non plus :)

      Posté par JeuneAnecdotique, 25 novembre 2012 à 18:43 | | Répondre
  • Bonsoir :)
    Très bon article ! Merci de rappeler que toutes les pensées différentes ont droit de citer. Personnellement, je suis ni pour, ni contre le mariage. Qu'il y ait une loi ou pas ma vie ne va pas changer et le monde ne va pas s'écrouler. Je laisse le gouvernement décider.
    Cependant, je pense qu'il faudrait aussi rappeler qu'hélas, ce n'est pas parce que les homos seront mariés qu'ils seront respectés !

    Je me permets d'aller un peu plus loin que ce débat. Il se trouve que"je suis de droite" comme il faut dire. Non, je ne suis pas une fasho, je ne veux pas non plus que tous les étrangers partent et la disparition des aides sociales. J'ai remarqué que c'était mal vu de se dire de coté politique. Au final, ceux qui revendiquent la liberté entravent la mienne et ne me respectent pas .... Mais comment leur faire comprendre ???
    J'ai de plus en plus l'impression qu'il est incorrect d'être contre l'opinion populaire ... A croire qu'il n'existe qu'une seule liberté de penser : celle de penser "comme il faut" ... reste plus qu'à trouver celle qui vaut plus que les autres ;)

    Posté par Misara, 25 novembre 2012 à 19:47 | | Répondre
  • Bon article, bonne opinion.

    Mais parce que les protagonistes de ce " débat " sont humains, qu'ils ont des opinions tout à fait antagonistes et que l'argumentaire des anti mariage est devenu tellement violent et rétrograde que les LGBT [dont moi] en ont assez de laisser couler, quitte à devenir violent et à [hélas] les ressembler dans leurs actes.

    Parce que ces mêmes personnes prétendant avoir la bonne pensée ont tellement été habitué à dire tout haut et devant nous le " mal " qu'ils pensaient et parce qu'on leur a donné l'habitude de croire qu'ils avaient le droit de nous violenter, voilà pourquoi la violence dans la réponse LGBT est aussi violente. Sans doute qu'on devrait demander l'avis à celui-ci qui a posté un commentaire négatif sur les deux demoiselles au lieu de l'incendier mais bon pas sûr que cela porte ces fruits.

    D'autant plus que l'idée d'un débat est fausse, hypocrite sur un tel sujet. Les pour et contre partent avec un a priori. Les deux pensent être légitime alors comment espérer ne pas voir de violence dans ledit débat. TU as raison de rappeler qu'on ressemble à ceux qui nous " agresse " en ayant les mêmes méthodes. Mais il ne faut pas oublier que ce sont ces mêmes méthodes qui valent à certains jeunes ou moins jeunes d'être moins bien dans leurs vies, de déprimer, voire même de penser au suicide.

    Pour mieux comprendre la violence des répliques je propose de rechercher les propos et slogans tenus par les participants lors du rassemblement par l'Institut Civitas du dimanche dernier : " http://www.tetu.com/actualites/france/dans-la-manif-de-civitas-le-mariage-homo-cest-du-faux-vive-la-vraie-famille-22545 " Eloquent, et encore là c'était soft.

    Alors bon, être gentil et poli ça va, mais pousser une gueulante parfois peut aider [en plus de faire du bien]. En plus comme tu le dis les propos doivent être constructif et poli. Je ne suis pas si sur que les propos qui ont des réponses violentes soient constructif et poli.

    Merci bien en tout cas.

    Posté par Tototi, 25 novembre 2012 à 20:26 | | Répondre
    • Justement, pousser une gueulante certes ça fait du bien (et ça nous est tous arrivé je crois ;)) mais concrètement ça n'aide pas. Parce que tu gueules sur quelqu'un car son opinion n'est pas correcte, va-t-il tout à coup changer d'avis et devenir un gros nounours ? Je ne pense pas, on ne change pas le fond et les valeurs des gens en leur hurlant dessus ou en leur manquant de respect. Rien que dans ma vie perso, les seuls qui ont su me faire remarquer mes erreurs l'ont toujours fait calmement. Ceux qui gueulaient ou étaient méchants ne tiraient jamais rien de moi ;)

      Sinon, pour ce qui est de la manifestation, je trouve effectivement que ceux qui se ressemblent sont les pires et représentent mal la catégorie des "contre". Ils sont pour la plupart extrémistes et pas que concernant le mariage gay...
      Mais même s'ils vont trop loin, je trouve que l'autre camp ne réagit pas mieux. Les FEMEN par exemple, qui se sont ramenés pendant une manifestation avec les seins nus et écrit "fuck l'église" dessus... Certes, elles défendent quelque chose de bien, mais de quelle manière? En disant "j'emmerde l'église" à des gens qui y croient dur comme fer... Comment peuvent-elles revendiquer la tolérance et l'égalité en agissant comme ça? Elles se mettent au même niveau que leurs "adversaires", et non la provocation ne sert à rien, comme je l'ai dit, ce n'est pas parce qu'elles disent "fuck l'église" que tout à coup les hommes d'église vont se dire "ah mais oui, en fait l'église c'est nul, Dieu il existe pas et vive les gays !". Ils resteront dans leurs idées bien fermées, et en plus, ils auront de la matière pour critiquer l'autre camp vu le comportement à pleurer de certains. Bref, ça tourne en rond dès que les gens d'opinions contraires commencent à pousser des gueulantes qui franchissent les limites du respect, de n'importe quel côté que ce soit. :)

      Posté par JeuneAnecdotique, 25 novembre 2012 à 21:32 | | Répondre
      • Je pense avoir mal été compris. Je ne suis pas pour pousser des gueulantes à chaque fois. Je travaille avec des enfants et s'énerver ou s'exprimer durement ne donne absolument rien je suis tout à fait d'accord [c'est encore pire avec des adultes qui croivent dur comme fer avoir raison, bref].

        Je voulais juste dire qu'à un moment il y a des raisons qui poussent les gens à gueuler à s'exprimer autrement que par une conversation civilisée. Quand on " gueule " contre l'Institut Civitas on sait que nos propos ne vont pas être entendu car c'est un dialogue de sourd. Tu es quelqu'un avec qui on arrive à discuter et à faire comprendre un point de vue. Cela me semble bien difficile de dire la même chose des manifestants de Civitas. En bref la gueulante n'est pas là pour montrer qui crie plus fort que l'autre c'est juste l'expression d'un ras-le-bol.

        Après ce serait injuste de dire qu'il n'y a que des invectives dans ce débat, bien des personnes s'expriment librement et poliment sur le sujet qu'il soit pour ou contre. Mais en ce qui concerne l'égalité des droits, je pense que le débat n'a absolument pas lieu d'être. Et tant pis si cela choque la vision sociétale qu'il avait avant. Pour finir, le mariage religieux ou civil n'est absolument pas sorti de la nature. Il a été créé par l'Homme. C'est pour cela qu'on l'appelle institution.

        Merci en tout cas pour ta réponse. Peut être à une prochaine fois.

        Posté par tototi974, 26 novembre 2012 à 19:17 | | Répondre
      • Je pense avoir mal été compris. Je ne suis pas pour pousser des gueulantes à chaque fois. Je travaille avec des enfants et s'énerver ou s'exprimer durement ne donne absolument rien je suis tout à fait d'accord [c'est encore pire avec des adultes qui croivent dur comme fer avoir raison, bref].

        Je voulais juste dire qu'à un moment il y a des raisons qui poussent les gens à gueuler à s'exprimer autrement que par une conversation civilisée. Quand on " gueule " contre l'Institut Civitas on sait que nos propos ne vont pas être entendu car c'est un dialogue de sourd. Tu es quelqu'un avec qui on arrive à discuter et à faire comprendre un point de vue. Cela me semble bien difficile de dire la même chose des manifestants de Civitas. En bref la gueulante n'est pas là pour montrer qui crie plus fort que l'autre c'est juste l'expression d'un ras-le-bol.

        Après ce serait injuste de dire qu'il n'y a que des invectives dans ce débat, bien des personnes s'expriment librement et poliment sur le sujet qu'il soit pour ou contre. Mais en ce qui concerne l'égalité des droits, je pense que le débat n'a absolument pas lieu d'être. Et tant pis si cela choque la vision sociétale qu'il avait avant. Pour finir, le mariage religieux ou civil n'est absolument pas sorti de la nature. Il a été créé par l'Homme. C'est pour cela qu'on l'appelle institution.

        Merci en tout cas pour ta réponse. Peut être à une prochaine fois.

        Posté par tototi974, 26 novembre 2012 à 19:17 | | Répondre
  • bravo pour ce message de tolérance! j'espère que tu dera la une, c'est le billet le plus réfléchi et humble que j'ai lu sur la question avec toujours pour devise, ne devenons pas nous même des extremistes face aux autres extremistes...le respect de l'avis de l'autre.. c'est tellement rare de croiser des personnes avec un discours comme le tien! bravo!!!

    Posté par lovely, 25 novembre 2012 à 22:37 | | Répondre
  • J'ai trouvé ton article très intéressant. Personnellement je suis contre le mariage gay pourtant je suis loin d'être homophobe . J'ai dans mon.entourage plusieurs personne qui sont clairement homophobes et lors de discussions j'ai toujours été la première à les défendre. Mais je ne peux pas cautionner le mariage gay car pour moi, même si le mariage civil existe, c'est avant tout une institution religieuse et c'est là que ça me dérange. Maintenant je comprends tout à fait keske arguments des gens qui sont pour le mariage et l'adoption et je suis toujours ouverte à la discussion tant que ça reste dans le respect des opinions de chacuns. J'ai énormément de mal avec les gens qui assimilent les homophobes aux personnes contre le mariage gay, parce que là c'est clairement de l'intolérance. Ma cousine est homosexuelle, nous avons passez toute notre enfance ensemble et même si on s'est un.peu éloigné jamais je ne pourrais la détester pour ça. Voilà sur ce, bisou et bonne journée :)

    Posté par J. de J.etC.piqu, 26 novembre 2012 à 07:31 | | Répondre
  • Ton article fait du bien, dans ce marasme de « bons sentiments » qui commence sérieusement à m'échauder. D'abord, ça m'ennuie que l'on en soit encore à parler de mariage hétérosexuel, et de mariage homosexuel, alors qu'idéalement, ce serait un mariage, point.

    Ensuite, dès que l'on touche à une « communauté », il faut toujours la brosser dans le sens du poil, pour ne pas la froisser. Si l'on ne veut pas être taxé de personne homophobe, il faut être pour le mariage gay, si l'on ne veut pas être raciste, il ne faut pas se prendre la tête avec son meilleur ami rebeu sous peine d'être regardée bizarrement dans le tramway (c'est du vécu) et j'en passe.

    Personnellement, étant bisexuelle, je suis plus ou moins concernée dans l'absolu par ce projet de loi. J'ai écouté les avis de tous, que ce soit les « pour » et les « contre », et j'en tire les mêmes conclusions qu'à chaque débat : chacun reste campé sur ses positions, et rien n'avance.

    Je comprends que des personnes âgées puissent être choquées par ce genre de loi. Je comprends aussi que des personnes croyantes soient perplexes concernant une union religieuse. Le problème, c'est qu'il n'y a pas de réelle discussion, les gens s'énervent aussitôt et insultent les autres, que ce soit dans les deux camps, si bien qu'au final, personne ne s'écoute parler, les homosexuels repartent avec de la rancoeur, et les homophobes avec encore plus de haine, tandis que les autres, ceux qui essayent de réfléchir posément à cette histoire, s'en prennent plein la gueule parce qu'ils essayent d'être rationnels et logiques, et de comprendre les deux camps sans juger.

    Ton article illustre bien ce problème. Il y a de nombreux pays où le mariage pour tous a été instauré (Canada, Islande, Afrique du Sud), mais je pense que tous les partis ont été écouté, et même si certains étaient en désaccord, les choses se sont bien terminées. Il semblerait qu'en France, dès que l'on doit changer quelque chose, les gens crient, crient, et au final, on continue de se la jouer pays des droits de l'homme aux yeux de tous, alors qu'on ne se respecte même plus.

    Posté par Héloïse, 26 novembre 2012 à 09:08 | | Répondre
  • Coucou Ellie,
    Je trouve ton article intéressant.
    Etre contre par homophobie, par religion ou par principe est complètement différent.
    Je suis d'accord sur le fait que la France se la joue "Liberté Egalité Fraternité" alors qu'au fond elle ne l'est pas vraiment et je pense que (peut être) elle devrait changé de "slogan"...

    Posté par Kikekoidonc, 28 novembre 2012 à 12:07 | | Répondre
Nouveau commentaire